Descoings dément être intéressé par le ministère de l'Education nationale

FG
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Richard Descoings futur ministre de l’Education nationale ? Les pronostics vont bon train. « Le parachutage de M. Descoings n'est pas bouclé. Le président [Sarkozy] teste son nom, à un mois du remaniement gouvernemental », indique prudemment le site Internet du Monde , le 25 mai 2009. Le même jour, le directeur de Sciences Po Paris, qui doit rendre sa copie dans quelques jours sur sa mission de réforme du lycée, dément, dans une interview au Bondy Blog , être intéressé par cette fonction ministérielle.

Le remaniement ministériel prévu après les élections européennes du 7 juin 2009 s’annonce encore sous le signe de l’ouverture politique. Outre le directeur de Sciences Po Paris, le nom de Claude Allègre circule pour prendre la tête d’un grand ministère couvrant l’industrie, l’innovation et la recherche. Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement a indiqué sur Europe 1 que la décision « n’est pas prise » à son sujet mais que l’ouverture politique devait continuer.

La nomination possible de l’ancien ministre de l’Education de Lionel Jospin suscite des réactions hostiles de la part d’écologistes – pour ses prises de position iconoclastes sur le réchauffement climatique - et de membres de l’UMP, dont Alain Juppé.

Pour en savoir plus, lire le reportage de la tournée de Richard Descoings pour sa mission sur la réforme des lycées  letudiant.fr.


FG | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires