Développer l'entrepreneuriat étudiant : cinq idées venues de Duke University

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Duke University ©J.Gourdon - février 2014
Duke University ©J.Gourdon - février 2014
Organisation de concours ou de soirées, mise en place de cours spécifiques mais aussi développement de réseaux… Voilà ce que met en place la Business School de l'université Duke, en Caroline du Nord, pour développer l'entrepreneuriat étudiant. Et ça marche ! La recette en cinq points clés.

La Fuqua Business School de l’université Duke, en Caroline du Nord, est l’incarnation de la riche école américaine. Les bâtiments, en grande partie neufs, sont vastes, ultra équipés, les baies vitrées s’ouvrent sur une grande forêt de sapins. Cette relativement jeune école (1970), dont le principal programme, le MBA, est classé 17e mondial par le Financial Times, a décidé, au début des années 2000, de faire de l’entrepreneuriat son cheval de bataille.

"Aujourd’hui, un quart d’une promotion identifie l’entrepreneuriat comme un centre d’intérêt majeur, et 10% – soit une quarantaine d’élèves – s’orientent vers cette voie après le diplôme. C’est beaucoup plus qu’il y a 10 ans", remarque Jon Fjeld, professeur d’entrepreneuriat. Au-delà de l’intérêt des étudiants pour les start-up, "cette orientation est aussi appréciée par les grandes entreprises, qui doivent plus que jamais s’adapter à un environnement mouvant, ajoute Bill Boulding, le doyen de l’école. Elles sont à la recherche de jeunes avec un profil entrepreneur, qui vont pouvoir innover, conduire le changement".

L'université de Duke a mis en place un dispositif "entrepreneur" qui repose sur cinq points clés.

1-       Un "track" entrepreneur

Dans le cadre d’un cours dispensé sur trois semestres, les étudiants montent une vraie entreprise, aidés par leur professeur. "C’est cela qui m’a mis sur la voie", raconte Brandon Magsamen, qui espère bientôt, son diplôme en poche, poursuivre sa start-up (http://www.crowdtunes.co). "Cela m’a permis de constituer une équipe motivée, et de commencer dans un environnement très protégé, avec beaucoup d’aide. Et puis, j’avais auparavant une idée un peu romantique de l’entrepreneuriat. Avec ce cours, j’ai compris qu’il y avait des méthodes, des stratégies, et aussi que les erreurs étaient inévitables."

2-       Un concours et une campagne de crowdfunding

La Business School organise tous les ans un concours de la meilleure start-up, ouvert à tous les étudiants de Duke, avec 100.000 dollars de prix à la clé. L’école a aussi lancé cette année une campagne de crowdfunding pour les start-up du concours.

Objectif : aider ces équipes à trouver 5.000 ou 10.000 dollars pour financer leur été. "Pour les étudiants, l’été est le moment idéal pour avancer sur leur start-up. Or beaucoup ne le font pas car ils ont besoin de gagner de l’argent. Cette campagne répond à ce problème", explique Howie Rhee, directeur du centre pour l’entrepreneuriat de Duke.

3-       Un réseau avec les anciens, des rencontres avec des investisseurs

Destinée à la communauté de Duke gravitant dans le monde des start-up, DukeGen est un réseau piloté par l’école et les anciens. En 2013, il a organisé 30 événements, dont des soirées networking, dans une quinzaine de villes américaines, ainsi qu’en Chine. Le dispositif s'appuie sur des clubs thématiques, un groupe Linkedin de 6.000 membres, une page Facebook, une newsletter et un site avec des biographies d’anciens, des vidéos, un calendrier, un annuaire…

Deux fois par an, DukeGen organise en Californie et à New York un "Angel Pitch Event", au cours duquel des start-up se présentent devant des investisseurs puissants. "Certaines ont levé par la suite plusieurs millions de dollars", affirme Howie Rhee.

4-       Un service pour toute l’université

Les étudiants de toutes les écoles de Duke peuvent solliciter un service dédié à l’entrepreneuriat, Duke I&E. Cet endroit ouvert leur permet de trouver des ressources, de nouer des contacts avec des enseignants ou d'entrer en relation avec des jeunes d’autres disciplines afin de former une équipe. L’université possède par ailleurs un incubateur, au sein de l’école d’ingénieurs.

5-       Une "job fair" et un site de recrutement

Un forum de recrutement spécial start-up est organisé chaque année à la Fuqua Business School, avec l’école d’ingénieurs et le département d’informatique. L’université possède aussi un site de recrutement dédié à cet univers, afin notamment de permettre aux étudiants de diverses disciplines de former une équipe ou de trouver un stage dans une start-up.

Entrepreneuriat : notre conférence EducPros
EducPros organise, le 4 avril 2014, une conférence intitulée : “Comment diffuser l'esprit d'entreprendre ?”.
Plus d'informations ici.

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires