Éducation : une rentrée... littéraire

Marie-Anne Nourry
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Roger-François Gauthier, Jean-Michel Blanquer, Edgar Morin... Ils font aussi leur rentrée mais en librairie. Dans le bouillonnement littéraire du mois de septembre, EducPros a sélectionné cinq livres consacrés à l'enseignement. Avec un fil conducteur : comment et quoi transmettre ?

Ce que l'école devrait enseigner, Roger-François Gauthier

Préoccupée de sélectionner les élèves dans les filières sélectives, l’école en serait venue à délaisser le sujet de fond : ce qu'elle doit enseigner. C'est le constat que tire Roger-François Gauthier et dont il expose les conséquences dans son livre, tant sur la légitimité même de l'école que sur l'échec scolaire. Sur fond de réforme des rythmes scolaires, l'inspecteur général, membre du Conseil supérieur des programmes, prône, pour sa part, "une révolution de la politique scolaire en France".

Publié chez Dunod en septembre 2014, 144 pages, 13,90 €.

Lire aussi les critiques de Claude Lelièvre "Le livre phare de la rentrée en éducation" et de Jean-Michel Zakhartchouk "À quoi ça sert ?".

Enseigner à vivre, Edgar Morin

Edgar Morin prêche aussi pour une refonte en profondeur de l’éducation, centrée sur sa mission essentielle telle que l’envisageait Rousseau : "enseigner à vivre". L'idée étant de permettre à chaque élève d’acquérir une autonomie, de se prémunir contre l’erreur et l’illusion, de pratiquer la compréhension d’autrui, d’affronter les incertitudes. En somme, de le préparer à faire face aux problèmes du "vivre".

Publié chez Actes Sud en septembre 2014, 132 pages, 16 €.

L'École de la vie, Jean-Michel Blanquer

Malgré les blocages qu'il décrit dans son livre, Jean-Michel Blanquer croit en une réforme du système éducatif français. Il trace ainsi la voie d’une "école de la vie" capable de transmettre aux enfants les savoirs fondamentaux pour leur permettre de vivre librement. Le directeur de l'Essec, ancien recteur de Guyane puis de Créteil et ex-Dgesco, aborde les questions sensibles de l’école pour souligner ce qui a fonctionné ici ou ailleurs :  évaluation, éducation prioritaire, relations avec les familles, etc.

Publié chez Odile Jacob en septembre 2014, 312 pages, 22,90 €. 

Lire l'interview de Jean-Michel Blanquer sur Lexpress.fr : "L'école doit aider à conquérir sa liberté"

Passer les frontières sociales, Paul Pasquali

Alors que les grandes écoles multiplient les dispositifs pour élargir leur vivier de recrutement, Paul Pasquali reproche aux débats qui les accompagnent souvent de laisser les principaux intéressés dans l'ombre. Dans son livre, il s'intéresse à ces étudiants issus des milieux populaires et, pour beaucoup, de familles immigrées. Il livre les résultats d'une enquête ethnographique menée sur une prépa réservée à des bacheliers ZEP, dans un lycée prestigieux de province, et montre comment ces étudiants sont sélectionnés, formés et transformés au fil de leur parcours, jusqu’à leur arrivée dans le monde du travail.

Publié chez Fayard en septembre 2014, 380 pages, 24 €.

Et aussi
Un prof a changé ma vie
, Vincent Remy

Dans son livre, Vincent Remy brosse une série de portraits articulés autour de témoignages d'une vingtaine de personnalités (Robert Badinter, Alain Finkielkraut, Aurélie Filippetti, André Dussollier…) à propos du professeur qui a changé leur vie.

Publié chez Vuibert en août 2014, 216 pages, 15,90 €.

Lire l'interview de Vincent Rémy sur Vousnousils

Marie-Anne Nourry | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires