Newsletter

Égalité filles-garçons : Matilda fournit des outils pédagogiques aux enseignants

Delphine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Page d'accueil du site Matilda, qui traite de l'égalité filles-garçons.
Outre des vidéos, le site Internet propose un forum pour que les enseignants puissent échanger leurs bonnes pratiques. // ©  Matilda / Capture d'écran
La plate-forme numérique collaborative Matilda a été lancée début février 2017. Ce site Internet, financé en partie par le ministère de l'Éducation nationale, met à disposition des enseignants des ressources pédagogiques sur le sujet de l'égalité filles-garçons. Plus de 80 vidéos sont déjà disponibles.

Parties du constat que "les enseignants ont peu de ressources numériques pour parler de l'égalité filles-garçons à leurs élèves", Barbara Wolman et Joséfine Ajdelbaum, membres de l'association V.ideaux et porteuses du projet Télédebout, ont lancé le 1er février 2017 la plate-forme numérique Matilda (dont l'Etudiant est partenaire). Sur ce site Internet, près de 90 vidéos sont déjà en ligne. 

Toutes traitent d'un même thème : l'égalité filles-garçons. "Les vidéos sont un tremplin pour que les classes puissent aborder nos sujets de manière moins abrupte, décrit Barbara Wolman. C'est pour cela que leur format est court, limité de 2-3 minutes à 15 minutes pour certains thèmes." Les sujets sont très variés et concernent toutes les matières : les noms de métiers, le cybersexisme, les femmes pendant la Seconde Guerre mondiale ou encore des zooms sur des femmes dont on parle trop peu, comme la femme de lettres Marie-Catherine Desjardins de Villedieu.

Les vidéos sont accompagnées d'éléments pédagogiques comme des quiz ou des exercices. Le site propose une organisation par niveau ou par matière, pour faciliter les recherches.

deux ans et demi de travail

Pour élaborer cette plate-forme, qui a demandé aux créatrices deux ans et demi de travail, différents partenaires institutionnels ont été consultés (secrétariat d'État aux Droits des femmes, ministères de l'Éducation, de la Culture...), mais aussi des acteurs du monde associatif ou encore de l'enseignement. Comité technique, comité scientifique, comité pédagogique mais aussi intervenant(e)s filmé(e)s : au total, ce ne sont pas moins de 50 personnes qui ont participé à ce projet, financé pour moitié par le ministère de l'Éducation nationale.

Mais pourquoi Matilda ? "C'est un clin d'œil à l'effet Matilda, baptisé ainsi en l'honneur de la militante féministe américaine Matilda Joslyn Gage, qui a mis en lumière, à la fin du XIXe siècle, le déni ou la minimisation systématique de la contribution des femmes à la recherche, dont les découvertes sont souvent attribuées à leurs collègues masculins", explique Barbara Wolman.

Une plate-forme participative

En plus de mettre des ressources pédagogiques à leur disposition, Matilda incite les enseignants à enrichir eux-mêmes le site Internet. Un forum leur est dédié pour qu'ils puissent échanger entre eux leurs bonnes pratiques. "Ils sont incités à rendre cet espace le plus collaboratif possible", souligne Joséfine Ajdelbaum. 

Et cette dernière de donner l'exemple de dessins de collégiens représentant leur perception de la cour de récré, scannés et mis en ligne par leur professeur.


Delphine Dauvergne | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
ced.

moi je trouvais la journée de la jupe super. que les garçons mettent une jupe et se maquillent est tout aussi pédagogique je trouve.