Emploi des jeunes : la Confédération étudiante s'invite aux négociations

Séverine Tavennec
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Alors que le patronat et les syndicats se retrouvent le 3 mars 2011 pour une deuxième séance de négociation sur l’emploi des jeunes, la confédération étudiante (Cé) lance un grand référendum pour la création d’une aide à la recherche du premier emploi.

« Ce référendum est très symbolique. C’est un moyen de nous immiscer dans les négociations sur l’emploi des jeunes puisque nous n’y sommes pas invités. Il y a eu très peu de communication sur ces tables rondes. Nous souhaitions donc nous faire entendre » explique Enora Hamon, secrétaire générale de la Confédération étudiante . Et d’ajouter : « Nous avons pour objectif que 100 000 étudiants participent à ce référendum en répondant à une question : « Etes-vous pour une aide à la recherche du premier emploi ? ».

Valoriser les compétences des jeunes diplômés

« Cette aide comprendrait deux aspects : un apport financier pendant six mois après l’obtention du diplôme et un aspect logistique d’aide à la préparation d’un entretien d’embauche, par exemple. Les jeunes diplômés issus d’un cursus universitaire manquent encore de conseils et d’outils pour valoriser leurs compétences » souligne Enora Hamon.

Campagne dans 40 universités

Le lancement officiel de ce référendum a eu lieu le 23 février 2011 à l’université de Nantes. La Confédération étudiante compte faire campagne pour l’emploi des jeunes dans une quarantaine d’autres universités. Enora Hamon précise qu’il est également possible de participer en ligne au référendum sur le site de la Confédération étudiante. Les résultats seront publiés début avril 2011. Et Enora Hamon de conclure : « Espérons en attendant que les partenaires sociaux ne se réunissent pas une énième fois pour nous pondre un contrat jeune ! ».




Séverine Tavennec | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires