Enquête AFIJ : 62 % de ses inscrits diplômés en 2008 sans emploi


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Un premier emploi en inadéquation avec leur projet professionnel pour les uns, une longue période de chômage pour les autres… : la dernière enquête (*) de l’AFIJ (Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés) confirme que les jeunes diplômés sont touchés de plein fouet par la crise.

Ainsi, 62 % des jeunes interrogés par l’association n’occupent aucun emploi en avril 2009. Sur les 38 % qui sont en poste, 50% ont un emploi en inadéquation avec leur projet professionnel, qu’ils considèrent donc comme un emploi d’attente. Et même un tiers d'entre eux considère que ce poste ne promet aucune perspective d’évolution.

Moins de 70% d'offres d'emploi à l'AFIJ

Sans être exhaustive, cette enquête reflète une forte tendance générale : face à la crise, les aspirations des jeunes diplômés sont ainsi de plus en plus en décalage par rapport au marché du travail.

Pour Christian Darantière, directeur délégué de l’AFIJ, « cette situation préoccupante peut malheureusement s’amplifier face à cette inconnue qu’est la durée de la crise. Aujourd’hui, les entreprises ne publient plus d’offres d’emploi, elles utilisent d’autres canaux et notamment le réseau. Sur notre site, nous avons ainsi vu chuter les offres d’emploi de 70 %. »

(*) Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 241 inscrits à l’AFIJ diplômés en 2008 entre le jeudi 16 avril 2009 et le lundi 20 avril 2009. La répartition des jeunes par niveau de diplômes est de 21% de BTS/DUT, 16% de licence, 6% de Master 1, 56% de master 2 et 1% de docteurs.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires