Newsletter

Enseignants : comment éviter un diaporama abusif ? Le billet de Christine Vaufrey


Publié le
Envoyer cet article à un ami

"Nombre de diaporamas projetés dans le cadre de l’enseignement ou de la formation ressemblent encore trop à des livres debout : du texte, dense, serré, qui déborde même parfois du cadre de la page. L’étudiant est alors écartelé entre deux opérations mentales consommatrices de concentration : écouter son prof, ou lire ce qui est affiché à l’écran. Souvent, on lui offre même un troisième support de communication : la photocopie des diapos ! Et il paraît que les étudiants ne savent plus se concentrer ?", écrit Christine Vaufrey sur son blog.

"Pensons donc plutôt en termes de complémentarité", ajoute la rédactrice en chef du site Thot cursus, qui illustre ses propos par plusieurs exemples, dans un billet intitulé Enseignants, qu’allez-vous montrer à vos étudiants cette année ?

Sur les blogs EducPros

Le billet de Michel Abhervé : L’histoire de l’éducation populaire : hommage à Françoise Tétard
Le billet de Claude Lelièvre : L’Ecole parmi les thèmes prioritaires de la présidentielle ?
Le billet de Bernard Desclaux : Apprentissage vs formation à temps plein
Le billet de Pierre Dubois : Shanghaï et le Bade-Wurtemberg

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros et la page Facebook d'Educpros .


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires