Espé de Versailles : les présidents d’université prennent la main

Isabelle Dautresme
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le site de Saint-Germain-en-Laye de l'Espé de Versailles.
Le site de Saint-Germain-en-Laye de l'Espé de Versailles. // ©  Marie-Anne Nourry
L’Espé de Versailles va être dirigée par les cinq présidents des universités membres. Une reprise en main qui fait suite à la démission de Marianne Desmets mi-avril 2015, quatre mois seulement après sa prise de fonction.

À la suite de la démission de Marianne Desmets de la direction de l’Espé (école supérieure du professorat et de l'éducation) de Versailles le 12 avril 2015, les cinq  présidents des universités membres (Cergy-Pontoise, Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Paris-Sud, Paris-Ouest Nanterre-la Défense et Évry-Val d’Essonne) ont décidé de piloter directement l’école.

C’est François Germinet, à la tête de l’université de Cergy-Pontoise, porteuse de l'Espé, qui a été mandaté pour coordonner ce pilotage "quincéphale" et ainsi mettre un terme à cette crise récurrente de gouvernance.

Le poste de directeur ne devrait pas être réouvert avant six mois.  

Pendant cette période, Catherine Semeria devrait être nommée administratrice provisoire pour la gestion des affaires courantes. Un poste qu’elle a déjà occupé après la démission de Béatrice Cormier de la direction de l’école, à quelques jours de la rentrée de septembre 2014.


Isabelle Dautresme | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Sirius.

Ne serait-il pas logique que chaque ESPE soit rattachée à une Comue et une seule ? Si je compte bien, il y en trois ici. Aberrant.