Et si les établissements étaient responsables du contenu hébergé sur les plates-formes pedagogiques, le billet de Yann Bergheaud


Publié le
Envoyer cet article à un ami

La jurisprudence de la Cour de Cassation du 14 janvier 2010 sur le statut de l'hébergeur fait réagir Yann Bergheaud, responsable de la cellule E-Learning de l’université Lyon 3. Le lien avec le secteur éducatif ? L'université, considérée comme hébergeur, pourrait voir sa responsabilité civile et pénale engagée par les travaux mis en ligne par les enseignants-chercheurs sur les plates-formes pédagogiques. Une situation loin d'être sans conséquences.

Lire le billet de Yann Bergheaud intitulé :  Et si les établissements étaient responsables du contenu hébergé sur les plates-formes pedagogiques.


| Publié le