Les salles informatiques des campus américains, entre coffee-shop et coworking

Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Formation continue ordinateur
Les salles informatiques des campus américains, alignant PC et imprimantes sur de longues tables, appartiennent au passé. // ©  plainpicture/Image Source/Zero Creatives
REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Dans les universités américaines, les salles informatiques traditionnelles ont laissé place à des espaces modulables, où les étudiants peuvent travailler aussi bien en groupe que seuls dans un canapé. Elles proposent en outre équipements divers et systèmes de prêt de matériel.

Les salles informatiques ("computer labs") des campus américains, alignant PC et imprimantes sur de longues tables, appartiennent au passé. À l'heure où les étudiants travaillent tous sur leurs propres appareils, les universités utilisent ces salles pour aménager de nouveaux types d'espaces, comme le raconte EdTech Magazine, qui fait le point sur la question.

Des espaces hybrides et modulables

Si pour beaucoup les salles informatiques ont tout simplement disparu, d'autres sont devenues des espaces hybrides et modulables, au service d'une pédagogie plus collaborative, et tournée vers le numérique.

L'étudiant peut par exemple rassembler des tables (sur roulettes) et organiser une séance de travail en groupe, tout en projetant son écran sur des écrans de télévision mis à disposition. Il peut enlever les tables et les chaises d'une partie de la salle afin de tester une application de réalité virtuelle. Il peut s'isoler dans un canapé avec son cappuccino, tout en suivant son cours en ligne – certaines de ces salles sont en effet "aménagées comme des cafés branchés", l'idée étant que l'étudiant puisse se sentir comme chez lui.

Compléter les ordis des étudiants

Ces salles informatiques relookées se sont aussi mises à proposer divers équipements qui permettent d'"augmenter" les appareils des étudiants : casques de réalité virtuelle, imprimantes 3D, écrans supplémentaires, micros, caméras, etc. Les seuls ordinateurs présents à demeure sont dotés de caractéristiques particulières, ou permettent d'accéder à certains logiciels (analyse de données, Adobe Creative Suite...).

Par ailleurs, la place des imprimantes s'est énormément réduite. Ces machines, connectées au cloud, sont plus flexibles et peuvent s'installer partout. À l'université du Nebraska, 30 "kiosques d'impression" ont été disséminés sur le campus, afin d'imprimer les documents envoyés à distance par les étudiants.

Le risque de ces évolutions est de mettre à l'écart les étudiants qui n'ont pas les moyens de s'acheter un ordinateur, ou qui font face à un aléa. C'est pourquoi, avec les sommes économisées sur l'achat de matériel, beaucoup d'universités américaines ont développé un système de prêt de matériel, permettant aux étudiants d'emprunter un ordinateur ou une tablette pour quelques heures ou quelques semaines.

Aller plus loin
L'article d'EdTech Magazine

Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires