Etude APEC : les ingénieurs, embauchés à des salaires plus élevés que les autres cadres

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Etude APEC : les ingénieurs, embauchés à des salaires plus élevés que les autres cadres
Quelle place occupent les offres d’emploi dédiées aux ingénieurs sur la plate-forme de l'APEC ? L’Association pour l’emploi des cadres a étudié les annonces qui lui ont été confiées en 2013 et en tire plusieurs conclusions. Parmi elles : le niveau des salaires est plus élevé pour les ingénieurs que pour l’ensemble des autres postes.

"Entreprise recherche ingénieur". L'APEC (Association pour l'emploi des cadres) a publié en février 2014 une étude consacrée aux offres d'emplois dédiées aux ingénieurs. L'organisme a passé en revue l'ensemble des annonces qui lui ont été confiées durant une année (2013) et a observé quelques grandes tendances. La première d'entre elles concerne les secteurs d'activité les plus en demande de profil ingénieur. L'informatique et la R&D (recherche et développement) occupent les premières places. Des chiffres stables par rapport à l'an dernier, qui concernent aussi bien les jeunes diplômés que les cadres confirmés. Dans ces secteurs, ce sont les postes techniques qui sont les plus recherchés (informatique industrielle, process et méthode, etc.)

Des salaires plus élevés pour les ingénieurs

Autre tendance nette, elle concerne les salaires. L'APEC constate que le salaire annuel médian des offres ingénieurs est supérieur de 3.000 € à l'ensemble des autres offres, atteignant 40.000 € contre 37.000 € en moyenne. Un jeune diplômé peut ainsi espérer signer son premier contrat avec un salaire annuel brut de 39.100 €, contre 36.600 € pour les autres cadres de sa génération.

Une baisse des offres à relativiser

Si l'Association pour l'emploi des cadres note une baisse du nombre d'offres ingénieurs publiées par rapport à 2012 (-5 %), elle relativise toutefois le phénomène. "On assiste à une déconnexion de plus en plus forte entre le volume des offres d'emploi publiées et la réalité du marché de l'emploi cadre", constatent les rédacteurs de l'étude, "un seul et même recruteur pouvant publier plusieurs annonces pour un même poste, pour élargir sa recherche de candidats." Une tendance qui reste donc à confirmer l'an prochain.


Céline Authemayou | Publié le