Newsletter

Euro App', les apprentis à la conquête de l'Europe

Johanna Bouquet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Depuis 2015, un projet pilote d'Erasmus des apprentis a permis à 4.500 alternants de faire un séjour d'études en Europe
Si l'envoi des premiers apprentis en mobilité est un succès, Euro App' pourra devenir un véritable programme européen. // ©  Hamilton / R.E.A
145 étudiants en apprentissage s'envoleront entre octobre 2016 et juin 2017 vers un autre pays d'Europe, pour une période de six mois à un an. L'association qui pilote le projet, Euro App', doit faire ses preuves pour transformer cette expérimentation en véritable programme européen.

Créée en juillet 2016, Euro App' (European Apprenticeship Programme) réunit un consortium de 33 centres de formation professionnelle, issus de 12 pays de l'Union européenne, dont 16 établissements français. L'association gère le volet opérationnel du projet du député européen Jean Arthuis nommé officieusement "Erasmus des apprentis". 

Euro App' a pour mission d'organiser le départ des apprentis, mais aussi de sensibiliser les décideurs politiques, souligne Antoine Godbert, le directeur de l'association et ancien directeur de l'agence Erasmus + France éducation et formation.

ABOUTIR à UN VéRITABLE PROGRAMME EUROPéen

La première étape du projet doit servir à "identifier les obstacles" à la mobilité des apprentis, explique Antoine Godbert. C'est sur la base de cette expérimentation que les décideurs européens donneront ou non un cadre juridique au projet. Autrement dit : agir d'abord, légiférer ensuite. Le succès est donc nécessaire pour "trouver ensuite un cadre convergent de l'apprentissage", explique Jean Arthuis. "Un second appel à candidatures sera lancé dans les prochains mois, avec pour objectif de mobiliser encore plus de candidats" pour aboutir in fine à "un véritable programme européen". 

Les 145 apprentis qui partiront entre octobre 2016 et juin 2017 doivent donc être conscients que "de leur réussite dépend la réussite du programme", plaide Jean Arthuis.

Une bourse erasmus pour les apprentis

782 000 euros pour l'année 2016-2017. C'est ce dont dispose Euro App' pour "la formation des apprentis, la préparation linguistique et pallier la différence de coût de la couverture sociale [entre les pays]". En parallèle, Erasmus délivrera "une bourse aux apprentis, dont le montant sera identique à celui attribué aux étudiants", selon une source proche du dossier. Entre 500 et 600 euros. 

Une renégociation du budget est déjà prévue en 2017, dans le cadre du financement pluriannuel. De plus, "les réflexions sur le budget 2020 débuteront dès 2017. Il faut donc un retour sur expérience rapide pour développer ce projet", avertit Michel Servoz, directeur général de la DG emploi de la Commission européenne, d'où provient le financement.

une harmonisation europÉenne encore lointaine

Ce projet est à la fois rentable et formateur, jugent les entreprises partenaires du projet. Pour Patrick Liébus, le président de la Confédération européenne des constructeurs, "le retour sur investissement est concret pour les entreprises. Elles ont cette volonté de participer mais elles en appellent à la simplification des procédures." En effet, l'harmonisation européenne est loin d'être faite et les difficultés sont nombreuses : "cadres juridiques différents, complications liées à la couverture sociale, questions autour des rémunérations ou encore question de l'organisation de l'accueil des apprentis", liste Antoine Godbert.

Un an pour tout changer donc. Loïc Armand, président de L'Oréal et du Medef auprès de la Commission européenne, résume l'état d'esprit général avant le grand saut : "Soit ça passe, soit ça casse."


Johanna Bouquet | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires