Evaluation des enseignements par les étudiants : Lyon 1 mise sur son portail en ligne

Solène L'Hénoret
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Depuis son lancement en janvier 2010, 250 enseignements ont déjà été évalués sur le portail de l'évaluation de Lyon 1 . À la clé : une personnalisation des questionnaires et un traitement simplifié des réponses.

L'objectif de l'université Claude-Bernard (Lyon 1) est que chaque enseignement soit évalué par ses étudiants au maximum tous les quatre ans. Pour faciliter l'évaluation de 500 à 700 formations chaque année, le service Innovation, conception et accompagnement pour la pédagogie (ICAP) a créé un portail de l'évaluation .

Personnalisation des questionnaires et confidentialité des résultats

Par rapport aux questionnaires papier utilisés jusqu'à présent, le portail supprime les coûts financiers et écologiques de l'impression et facilite le traitement des réponses. Sa simplicité d'utilisation permet aussi à l'enseignant d'adapter le questionnaire aux spécificités de son cours pour obtenir des informations plus pertinentes.

La plate-forme garantit la confidentialité des résultats. « Nous les envoyons uniquement à l'enseignant, explique Emmanuel Sylvestre, responsable du pôle évaluation. L'administration n'y a pas accès, car le but n'est pas de comparer les enseignements, mais d'aider à repérer leurs points forts et leurs points faibles. » Seule obligation pour l'enseignant : déposer un bilan de l'évaluation sur le portail, accessible aux étudiants et à l'administration.

Une participation des étudiants plus variable

Les étudiants sont informés de l'ouverture d'une évaluation par mail. Ils s'identifient et remplissent le questionnaire en ligne. L'anonymat de leurs réponses est complet, contrairement aux questionnaires papier ou à ceux déposés par les professeurs et remplis par les étudiants sur la plate-forme pédagogique Spiral .

Le taux de réponse à un questionnaire papier varie de 75 à 95 % ; sur le portail, de 20 à 97 %. Informer les étudiants est donc capital. En plus du mail envoyé par le portail, l'information est diffusée sur le site Web des composantes. Les professeurs et élus étudiants sont chargés de la relayer. Des mails de relance envoyés aux élèves engendrent des pics de réponses.

« Un outil proposé et non imposé »

La faculté de médecine et l'école d'ingénieurs ont, les premières, investi le portail, rejointes progressivement par les autres composantes. Depuis janvier 2010, 250 formations ont été évaluées sur la plate-forme. « C'est un outil proposé et non imposé, précise Emmanuel Sylvestre. Pour les filières à l'absentéisme élevé, continuer à faire passer des questionnaires papier en travaux dirigés, où la présence est obligatoire, garantira de meilleurs taux de participation. »


Solène L'Hénoret | Publié le