Newsletter

Les ESC Clermont et Brest récupèrent leur grade de master

Cécile Peltier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'ESC Clermont récupère son grade de master pour deux ans
L'ESC Clermont récupère son grade de master pour deux ans // ©  ESC Clermont

En pleine reconstruction après le naufrage de France Business School, Clermont et Brest retrouvent leur grade de master et leur visa pour une durée de deux ans. L'Escem Tours-Poitiers et l'ESC Amiens, qui ont également obtenu le visa pour leurs bachelors, devraient être fixées prochainement pour leur grade de master. 

Après une longue attente, deux anciennes écoles de France Business School (FBS) ont poussé un grand ouf de soulagement le 4 mars 2015. Brest Business School a appris qu'elle retrouvait son visa et son grade de master pour une durée de deux ans. La CEFDG (Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion) lui a également octroyé un visa de deux ans pour ses bachelors.

Même satisfaction du côté de l'ESC Clermont, qui recouvre de même son visa et son grade de master pour deux ans, et un visa de trois ans pour son programme bac+3. 

Avec la disparition de FBS, les quatre écoles avaient chacune déposé à l'automne un dossier individuel auprès de la CEFDG afin de récupérer leurs labels pour leurs "nouveaux" programmes. Brest et Clermont peuvent maintenant aborder l'avenir plus sereinement...

L'Escem Tours-Poitiers et l'ESC Amiens doivent encore attendre un peu pour souffler. Si elles ont toutes les deux décroché un visa de deux ans pour leurs bachelors, la décision de la CEFDG pour le grade de master sera connue prochainement. Leurs dossiers avaient fait l'objet d'un complément d'information et devraient être examinés lors de la prochaine réunion de la CEFDG, le 10 mars.



Cécile Peltier | Publié le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
mimi la sourie.

très bonnes nouvelles pour ces écoles !

Sebastien M.

Les fait très récents vous donne totalement tort. Voila que l'ESCEM et Amiens perdent leur grades et même leur visa, alors que Brest et Clermont récupèrent. Le nive

OB.

La CEFDG n'a plus le même dégrée d'exigence que quand M Bournois en était à la tête. On l'avait vu avec l'ESC Pau qui avait augmenté la durée de son grade sans rien présenter de nouveau. Ici c'est encore pire des écoles en perte de vitesse et d'attractivité, la récupère pour 2 ans (1 an aurait été plus crédible). Après l'IDRAC, et les ex-FBS, c'est à se demander si Weller Business School ne pourrait pas avoir son grade de master avec un bon lobbying ?

Sebastien M.

Les fait très récents vous donne totalement tort. Voila que l'ESCEM et Amiens perdent leur grades et même leur visa, alors que Brest et Clermont récupèrent. Le niveau d'exigence n'est plus celui de la commission Bournois, vous avez raison. Il est monté d'un cran.