Newsletter

Facebook fait de l’ombre aux réseaux sociaux français


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Dans la jungle des réseaux sociaux qui se multiplient sur le Net, Facebook est en passe de détrôner MySpace. Depuis qu’elle s’est ouverte aux applications externes en mai 2007, la plate-forme a dépassé les 50 millions de membres. Dans le milieu de l’enseignement supérieur et du recrutement des jeunes diplômés, l’université Lyon 1 et le site Jobmeeters font figure de précurseurs. L’université scientifique a ouvert à la rentrée 2007 une application permettant à ses étudiants d’agréger Spiral , la plate-forme de e-learning interne de l’université lyonnaise, à leurs pages Facebook. « Nous sommes partis du constat que les étudiants du monde entier vont sur Facebook. Les nôtres vont pouvoir y consulter leurs cours, voire générer de nouveaux cours en ligne en publiant leurs prises de notes en amphi... », explique Christophe Batier, chef de projet à Lyon 1. Pour Job-Meeters, qui a ouvert en octobre 2007 une « version off » de son site sur Facebook, il s’agit d’« interagir avec les jeunes et d’éventuels candidats de manière beaucoup plus décontractée ». Le site de recrutement a en effet observé, à travers son baromètre des profils utilisateurs de Facebook, que, sur les 250 000 Français inscrits en 2007(un chiffre en constante progression), « 42 % sont en recherche de stage, 22 % en recherche d’un premier emploi, 25 % en quête d’une promotion interne ou de mobilité professionnelle, et 11 % en recherche d’emploi ». Une rude concurrence pour les réseaux sociaux français qui aspirent à rassembler les étudiants, tels bahut.com , CityCampus ou encore Etnoka .


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires