Newsletter

Faut-il convaincre les étudiants de revenir au stylo pour prendre des notes ?

Chercheurs d'Actu
Publié le
Envoyer cet article à un ami
prise de notes
prise de notes

Professeur associé de psychologie de l'école de commerce de l'université de Californie à Los Angeles, Daniel Oppenheimer a travaillé sur le mécanisme de la prise de notes. Interrogé par Chercheurs d'Actu, il explique les avantages respectifs de l'ordinateur et du stylo.

"Selon la théorie de l'encodage, le processus d'appropriation du cours commence avec la prise de notes", explique Daniel Oppenheimer dans son article Le stylo est meilleur que la clavier : les avantages de la prise de notes manuelle sur la prise de note avec ordinateur paru dans le journal Psychological Science. En clair, la prise de notes ne doit pas reprendre "texto" ce qui est dit. Il faut résumer, reformuler, dessiner pour une prise de note plus efficace.

Attention, l'ordinateur pousse à noter tel quel ce que l'on entend car l'écriture est plus rapide avec un clavier qu'avec un stylo. "Dans nos expériences, on observe que les étudiants utilisant un ordinateur prennent leurs notes sous forme de verbatim, explique Daniel Oppenheimer. Ils utilisent plus de mots et ont tendance à écrire exactement ce que dicte le professeur. Cela ne joue pas en leur avantage.

Lire l'article sur Chercheurs d'Actu


Chercheurs d'Actu | Publié le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Philou.

Étudiante de 18 ans en L1 de droit, je m'aperçois que je suis l'une des seules à prendre à la main, mais également la seule à retenir mon cours de A à Z même sans jamais me relire. Le fait d'écrire moi-même, mais aussi et surtout d'écouter, de comprendre et de synthétiser avant même d'écrire me permet déjà d'assimiler l'ensemble du cours ainsi que de réduire les fautes d'orthographe. Le stylo est donc mon meilleur ami !

Florence Maraninchi.

"l'ordinateur pousse à noter tel quel ce que l'on entend car l'écriture est plus rapide avec un clavier qu'avec un stylo"... hum... pas toujours. Mais ce qui est vrai, c'est que prendre des notes avec un clavier empêche totalement de faire le genre de gribouillon qui fixe les idées, les flèches en travers de la page pour relier deux points... bref, pour les gens visuels, le clavier est un outil très pauvre. Pour les autres, ça se discute sans doute plus.

Dominique Laredo.

B.A. BA de la pédagogie : écoutez, synthétisez et vous mémoriserez mieux ! Les plus de 50 ans, qui ont étudié « à l’ancienne », sans ordinateur et sans smartphone, l’ont expérimenté avec succès à une époque où l’on décomptait encore les fautes d’orthographe (- 5 points par faute en Licence de Lettres modernes). Nouveau phénomène constaté in situ à l’Université : les étudiants arrivent sans stylo, sans montre… Ils comptent totalement sur leur smartphone (quitte à en avoir 2 ou 3 avec eux) et se contentent de photographier ce qui peut éventuellement les intéresser. Le cours en pdf et le diaporama qu’ils attendent de leur enseignant + vidéo éventuelle + annales des examens (« s’il vous plaît, vous nous les envoyez ? ») + Mooc recommandé, les rassurent presque totalement… Ne reste plus qu’à mémoriser (« s’il vous plaît, vous pouvez nous dire ce qui est à retenir ? ») et les gentils profs surlignent en jaune pour les aider… Ne reste plus qu’à bien répondre aux examens (« s’il vous plaît, vous pouvez nous indiquer ce qui risque de tomber comme sujets et comment on y répond ? »). Bref, les étudiants des années 2015, Facebookistes, Wikipédiatistes et Googlistes à 300%, attendent que tout soit simple, évident, amusant et plus ou moins gentil comme dans le meilleur des mondes où ils comptent trouver du travail… Candeur couleur Candy qu’il faudrait de toute urgence corriger en vrai Prof digne de ce nom : « Chers étudiants, apprenez ce qu’est la vie et donc ce que vous devez être capables de faire pour l’affronter : par exemple, savoir rédiger et penser par vous-même… ».

BJ.

prof EnSup 48 ans, supposé "ringard et méchant", je suis heureux de voir que d'autre(s) pense(nt) et constate(nt) la même chose que moi. Trop gâtés ces jeunes, tout doit être "mâché" et surtout pas d'effort. Ce qui est dommageable, ce sont des adultes encourageant ce phénomène.