Newsletter

Festival de Cannes : le quotidien d'une classe de 4ème décroche la Palme


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le jury du Festival de Cannes, présidé par Sean Penn, a décerné la Palme d’or au film « Entre les murs » de Laurent Cantet, le réalisateur de Ressources humaines. A l’unanimité. Adapté du livre éponyme de François Bégaudeau, un « vrai » prof de français, ce long-métrage raconte le quotidien mouvementé d’une classe de 4e dans un collège du XXe arrondissement de Paris.

Une fiction sur l'univers du collège

A travers les échanges enseignant/jeunes se dessine un portrait de notre société. Contrairement à « Être et avoir », qui montrait la « réalité », le film a été tourné comme un documentaire mais préparé et conçu comme une œuvre de fiction. Le prof - le vrai - jouait au prof, les élèves -les vrais - jouaient aux élèves. Ce sont ces vingt-quatre jeunes acteurs non professionnels qui ont déboulé sur scène, à l’annonce du résultat, avec le réalisateur Laurent Cantet.

Un film social et politique

Sean Penn a donc tenu parole, lui qui voulait récompenser une œuvre qui rompt le plus avec « les effets de mode », une œuvre "indélébile". « Entre les murs » est probablement le film en compétition le plus social et le plus politique. Il a "une écriture, une mise en scène, une interprétation magique, sa générosité est magique, tout était magique", a avoué le président du jury. La Palme d’or n’avait pas été décernée à un film français depuis 1987 et le « Sous le soleil de Satan », de Maurice Pialat. Un tel coup d’éclat pourrait faire tourner la tête de bien des ados... Jean-Claude Defaux, le principal de leur collège (Françoise-Dolto), était là pour éviter que cela se produise. A leur retour, celui-ci a déclaré qu’il veillerait à ce que les jeunes « restent des élèves », tout en saluant leur performance. « Ils sont très très bons dans le film, mais ils sont déjà formidables comme adolescents », a-t-il déclaré. En voilà un qui sera bien vu au moins jusqu’à la fin de l’année...

Le CLCF (Conservatoire Libre du Cinéma Français) présent au palmarès. Entre les Murs de Laurent Cantet a été monté par Stéphanie Léger (aux côtés de Romain Campillo), diplômée de la promotion 1993 du CLCF. Laurence Briaud, de la promotion 1988 du CLCF, était à l’honneur en tant que monteuse d’Un Conte de Noël d’Arnaud Desplechin, film également en compétition. Enfin, Jean-Marc Rousseau Ruiz, tout jeune diplômé de l’école (2005), a présenté lors de la clôture de la Semaine de la Critique son moyen métrage Beyond the Mexique Bay, monté par un autre élève du CLCF, Alexandre Donot !

Le palmarès 2008 Palme d'or : Entre les murs de Laurent Cantet (France)Grand Prix du jury : Gomorra, de Matteo Garrone (Italie)Prix de la mise en scène : Les trois singes, Nuri Bilge Ceylan (Turquie)Prix du jury : Il Divo de Paolo Sorrentino (Italie)Prix d'interprétation féminine : Sandra Corveloni, Linha de Passe (Brésil)Prix d'interprétation masculine : Benicio del Toro, Che (États-Unis) Prix spécial 61e festival : Catherine Deneuve et Clint EastwoodPrix du scénario : Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)Caméra d'or : Hunger de Steve McQueen (Royaume-Uni)


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires