Newsletter

Frais d’inscription en baisse à Harvard, Yale, Stanford...

FG
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Quelle mouche a piqué les plus prestigieuses universités américaines ? Dans un bel élan, les unes après les autres annoncent que les frais de scolarité de leurs étudiants de 1er et 2ème cycles - ceux venant de familles aux revenus moyens - seront réduits voire gratuits. Harvard les ferait passer de 30000 à 18000 dollars pour les ménages gagnant entre 60000 et 180000 dollars par an. Même ordre de rabais pour Yale. Stanford consentira des exonérations de frais pour les étudiants venant de familles percevant moins de 100000 dollars annuels. Brown, Cornell, Dartmouth et le MIT suivent aussi le mouvement.  

Le Sénat réclame des comptes...

Qui fait peur aux prestigieuses universités américaines ? Les Echos daté du 4-5 avril 2008 explique que le Sénat a demandé des comptes aux universités d’élite depuis janvier, estimant que leurs dotations n’étaient pas destinées à être des fonds spéculatifs. « Gérées par la fine fleur de Wall Street, elles ont bénéficié ces dernières années de retours sur investissement supérieurs à 19% par an et libres d’impôts », indique le correspondant du quotidien économique. La menace d’obliger les universités, comme les fondations, à dépenser chaque année 5% de leur capital les avait déjà fait frémir.

...pour l’exemple

La tasse était pleine. L’augmentation des frais d’inscription des dernières années a exclu une bonne part des étudiants des classes moyennes de l’enseignement supérieur. En revanche, le coup de semonce sénatorial ne concernera pas la grande majorité des étudiants. 80% des étudiants de premier et deuxième cycles sont inscrits dans des universités publiques. Là, les frais de scolarité grimpent toujours…  


FG | Publié le

Vos commentaires (7)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
joseph mbo.

et la wolf tout ça c'est pour moi car le plus grand de me rêves c'est d'être à harvard je viendrai là-bas un jour pour convaincre au monde que la famille mbo a de têtes biens faites. j'ai 17ans maintenant avant 25ans dans cet écart j'aurai une lucarne pour touché HARVARD c'est pour nous

Alex.

Commence par apprendre à écrire et tu auras une chance...

louanj.

ce serait bien que l'on ne pense plus que bénéficier du 'meilleur monde" soit d'aller dans ce genre d'école qui fabrique des gens déconnectés de la réalité, et qui ne pensent que par l'argent, l'économie et toujours plus de profit ... il existe des meilleures écoles moins chères, celle de la vie, de la nature ... quand on arrêtera de trouver super tout ce qui est si cher et qui contribue au règne des matérialistes peut être que le monde reprendra un chemin plus proche du cœur et deviendra plus vivable pour tous

urbain.

ces universités americaines sont pr nous les africains les yeux de la tête

MANDONA.

Est-ce un mal pernicieux de naitre africain pour ne pas aussi bénéficier du meilleur monde comme le monde éducatif de Harvard.

urbain.

nous les africains nous n'avons droit a rien avec des sommes exorbitantes

jacques tekomilemi.

Comment nous qui sommes des orphelins de guerre, en république démocratique du Congo, pourions nous arrivés un jour a ces genre d' université?, car nous le désirons tjr mais la nature a permis que nous puissions perdre nos parents et grandir dans le désespoir total, que le très haut vous benisse, et benisse aussi tout ceux qui on des parents es aspire étudiés dans les universités très renommées du monde.

Voir plus de commentaires