Newsletter

Écoles d'ingénieurs : l'Ensil et l'Ensci s'unissent au sein de l'université de Limoges

Laura Makary
Publié le
Envoyer cet article à un ami
ENSIL
La nouvelle école fusionnée fera partie de l'université de Limoges. // ©  ENSI Limoges
Les écoles d'ingénieurs Ensil et Ensci fusionneront au 1er janvier 2017 pour donner naissance à une nouvelle école d'ingénieurs, appelée Ensil-Ensci. L'établissement sera intégré à l'université de Limoges.

La fusion avait été annoncée, elle est désormais actée. L'école d'ingénieurs Ensil-Ensci, née du rapprochement de l'Ensil (École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges) et de l'Ensci (École nationale supérieure de céramique industrielle), sera officiellement créée le 1er janvier 2017 au sein de l'université de Limoges, à la suite de la publication d'un arrêté au Journal officiel, le 17 décembre 2016. C'est Patrick Leprat, actuel directeur de l'Ensil, qui assurera les fonctions d'administrateur provisoire du nouvel établissement. Il était déjà chargé de mission sur ce projet de fusion, depuis le printemps 2015.

Pour ce faire, l'Ensci étant jusqu'à présent une école publique indépendante de l'université, elle sera intégrée à l'Unilim au 1er janvier 2017, par un décret, également publié au JO du 17 décembre. Celui-ci précise que "les biens, droits, obligations et contrats des personnels de l'École nationale supérieure de céramique industrielle seront transférés à l'université de Limoges". 

Un établissement de 730 étudiants

La nouvelle école, qui proposera un cursus en cinq ans, devrait regrouper 730 étudiants et 80 enseignants-chercheurs, et compter 230 diplômés par an, d'après l'Unilim. Elle sera composée de cinq départements : eau et environnement, électronique et télécommunications, génie des procédés pour les matériaux, matériaux céramiques et mécatronique.

"Ce regroupement visera à apporter force de frappe et visibilité, permettra de développer les relations avec les entreprises, la recherche, l’ouverture à l’international, et de renforcer la transdisciplinarité entre les départements", souligne l'université.


Laura Makary | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires