Grand emprunt : 100 lauréats pour les Labex


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Grand emprunt : 100 lauréats pour les Labex
Cela se murmurait , c’est désormais officiel : la liste des 100 projets gagnants de l’appel à projets des Labex (laboratoires d’excellence) a été dévoilée, vendredi 25 mars 2011. Avec les félicitations de Valérie Pécresse et de François Fillon, qui a prononcé un discours à l’hôtel Matignon, devant un auditoire de lauréats. "Tous les secteurs innovants de notre économie vont être irrigués par ce programme", s’est réjoui le Premier ministre à propos des Investissements d'avenir. Revue de détail des heureux élus de cette "brique" clé du Grand emprunt.

100 laboratoires ont obtenu le label d’excellence à l’issue de la procédure de sélection par un jury international : soit 83 notés A et A+, ainsi que 17 – "repêchés" disent certains – classés B (voir la liste des 100 labex ).

"La partie n'est perdue pour personne"

Première précision d'importance : il y aura une autre vague de sélection, comme pour tous les projets "en -ex", a indiqué René Ricol, commissaire général à l'investissement. Les candidats passeront alors devant un nouveau jury.

"La partie n’est donc perdue pour personne", a-t-il judicieusement souligné. "Depuis l’an dernier, plus de 1.200 projets nous ont été soumis. C’est plus que ce que nous pouvions attendre. Que ces projets soient ou non sélectionnés, le processus a des effets bénéfiques pour tous ceux qui s’y sont engagés", a également insisté le Premier ministre.

Au total, 241 projets avaient été déposés, soit beaucoup de perdants pour ce premier tour. A noter d'ailleurs quelques surprises : telle la prestigieuse école d'économie de Toulouse, qui a vu son projet écarté. "Incompréhensible", pour Bruno Sire , président de l'université Toulouse 1.

L'Île-de-France et la région Rhône-Alpes en tête

Côté gagnants, les sciences humaines et sociales comptent 25 % des projets retenus. Le secteur biologie-santé représente 23 % des dossiers, l’environnement - sciences de l’univers 17 %, les sciences du numérique 15 %, l’énergie 10 % et les nanotechnologies 9 %. Le montant remporté par chacun des vainqueurs sera précisé dans les semaines à venir, pour cet appel à projets doté au total d’1 milliard d’euros.

La réussite se concentre également sur certaines régions, l’Ile-de-France (55 labex) et l’axe lyonnais jusqu’à Montpellier. Sans oublier Strasbourg et Bordeaux. Le Grand Ouest fait figure de grand vide. Le Premier ministre l’a fait remarquer poliment en soulignant le besoin de renforcer ce territoire (voir la carte des Labex ).

Un signe prometteur pour les Idex

Les universités n'ont pas attendu pour se réjouir de leur succès, sans perdre le nord. Prochaine étape : les Idex (appel doté de 7,7 milliards d'euros) !

"Il s’agit là d’un signe prometteur pour les autres projets en lice dans le cadre des Investissements d’avenir, notamment celui de l’Initiative d’Excellence (IdEx)", remarque opportunément le pôle bordelais, qui a décroché 5 labex. Un indice de taille à quelques jours d'une possible annonce des premiers Idex  sélectionnés.

Les 7 premiers IDEX annoncés vendredi 25 mars 2011

C'est par voie de communiqué de presse que le ministère a annoncé les 7 projets d'IDEX pré-sélectionnés, vendredi 25 mars à 19h30. Résultat : comme nous l'annoncions , Sorbonne universités et PSL (Paris Sciences et lettres) pour l'Île-de-France, ainsi que Toulouse, Lyon, Grenoble, Strasbourg et Bordeaux en région.

Documents pratiques

La liste des 100 laboratoires d'excellence retenus lors de ce premier tour
La carte des Labex , par domaine
Le discours de Valérie Pécresse du 25 mars 2011

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros et la page Facebook d'Educpros .


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires