Grand emprunt : l’université du Mans pose son ultimatum

Philippine Arnal
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Depuis plusieurs semaines, la présidence de l’université du Mans s’agace de sa mise à l’écart du projet « Initiative d’excellence » porté par les régions Bretagne et Pays de la Loire.

A la date du 7 janvier 2010, le projet Idex (initiative d’excellence) Bretagne-Pays de la Loire devrait être déposé dans le cadre du Grand emprunt, comme les seize autres projets déjà annoncés. Mais sans être parvenu à un compromis entre tous les acteurs.

Pour Yves Guillotin, le président de l’université du Mans, le dossier a été « mal emmanché dès le départ » en le « centralisant sur l’axe Nantes-Rennes ». Début décembre 2010, il contestait les choix des porteurs du projet qui excluaient les centres d’enseignement et de recherche moins importants et niaient les périmètres des PRES.

La reconnaissance ou le blocage

Le 4 janvier 2010, la présidence du Mans a renouvelé son appel à une « reconnaissance légitime » de son université : « Nous ne demandons que deux choses : que Le Mans soit cité dans le projet au même titre que les autres universités et que nous ayons un siège en nom propre au conseil d’administration de l’Idex ».

Sans aucune réponse des membres du CA de l’Idex ni aucun soutien de la Région Pays de la Loire, Yves Guillotin menace : « Si nous n’obtenons pas satisfaction, l’université du Mans se retirera du projet Idex. Ensuite, au sein du PRES L’UNAM, nous comptons faire blocage sur certaines décisions qui réclament l’unanimité, comme la transformation d’une Idex en fondation de coopération scientifique par exemple. »

Hasard du calendrier ? Un rapport de la cour régionale des comptes sur l’université du Mans concernant les exercices de 2005 à 2008 faisant état d’une gestion « approximative » de l’établissement est sorti fin novembre 2010. Cette université vient tout de même de passer à l’autonomie ce 1er janvier 2011 , comme 21 autres (Amiens, Arras, Bordeaux 3, Bordeaux 4, Caen, Chambéry, Evry, Grenoble 2, Le Havre, Lille 1, Nancy 2, Nîmes, Nouvelle-Calédonie, Orléans, Paris 1, Paris 3, Paris 4, Paris 9, Reims, Rouen, Toulouse 2).


Philippine Arnal | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires