Handivalides 2011 : sensibiliser les étudiants au handicap

Marie-Anne Nourry
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Handivalides 2011 : sensibiliser les étudiants au handicap
Pour la sixième année consécutive, les journées Handivalides créées par l'association Starting-Block se tiendront jusqu'au 19 mai 2011, dans 45 universités et grandes écoles (1).

Seuls deux bacheliers handicapés sur dix poursuivent leurs études, et les étudiants en situation de handicap dans l'enseignement supérieur ne représentent que 0,5 % des effectifs totaux. L'association Starting-Block mise sur la sensibilisation des étudiants, en complément aux politiques handicap des administrations, pour favoriser l’intégration des étudiants handicapés.

Démystifier le handicap

Si de plus en plus de campus sont « handi-accueillants », les étudiants ne savent toujours pas qu'il existe une mission Handicap dans la plupart des établissements et ils sont nombreux à ne pas déclarer leur handicap lors de leur inscription par crainte d'être stigmatisés. « Avec les journées Handivalides, nous voulons favoriser la socialisation, l'échange, et inciter des jeunes qui n'oseraient pas déclarer leur handicap à le faire », explique Guillaume Benhamou, président de l'association Starting-Block, et lui-même handicapé moteur.

« En 2007, lors de la création de la mission Handicap à Sciences po, 20 étudiants avaient déclaré leur handicap ; aujourd'hui, ils sont 85, souligne Catherine Blanc, chargée de mission Handicap. C'est encore peu sur 9.500 étudiants, mais c'est déjà un premier pas. »

40 journées de mobilisation partout en France

Au programme, des mises en situation : repas à l’aveugle, parcours en fauteuil, initiation à la langue des signes, démonstrations de sports adaptés… « Ces activités permettent de tisser un lien et d'oser poser des questions », commente Amélie Nicaise, de l'association Starting-Block.

« Une table ronde clôture chaque journée car, au-delà de la sensibilisation, il est nécessaire de faire émerger des solutions concrètes », poursuit Guillaume Benhamou. Les différentes parties prenantes (administration des établissements, associations étudiantes, entreprises, structures spécialisées...) peuvent ainsi débattre avec les étudiants et aborder des questions telles que l’accueil d’étudiants handicapés, l’orientation des jeunes en situation de handicap dans les études supérieures ou encore leur insertion professionnelle.

Deux nouveaux outils pédagogiques

Starting-Block a publié Le Petit Livre des grandes initiatives et le fascicule Objectif : vie active !, conçu à partir des 37 tables rondes organisées en 2010, qui seront distribués aux étudiants pendant la campagne de cette année. Ces deux outils ont été adressés au gouvernement, ainsi qu'aux missions Handicap des établissements d'enseignement supérieur et des entreprises.

(1) Universités : Dauphine, IUT de Bobigny, Joseph-Fourier-Grenoble, Lyon 1, Nantes, Panthéon-Assas-Paris 2, Paris 5, Paris 13, Paris-Est-Créteil, Paris-Sud 11, Strasbourg, UCO Angers, UMLVPE, UPMC, UPOND, UVSQ.
Écoles : Centrale Lille, Centrale Lyon, Centrale Paris, École nationale vétérinaire de Maisons-Alfort, École polytechnique, EDHEC, EM Lyon, ENS Paris, ENSC Bordeaux, ENSTA ParisTech, EPF, ESC Clermont-Ferrand, ESCEM Poitiers, ESSEC, ESTP, Euromed Management, HEC, INSA Lyon, IOGS, Mines ParisTech, Rouen Business School, Sciences po, Skema Lille, Sup de co Montpellier, Supélec Metz, Supélec Paris, Supélec Rennes, Télécom ParisTech.

Du 4 au 6 mars 2011, la tournée Handivalides fera une pause au Salon de l’Etudiant, Porte-de-Versailles, dans l'espace Études supérieures et handicap.


Marie-Anne Nourry | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires