Newsletter

Indiscret. Arts et Métiers efface ParisTech de sa marque

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Indiscret. Arts et Métiers efface ParisTech de sa marque
L'école d'ingénieurs avait adopté "Arts et Métiers ParisTech" comme nom de marque en 2007. // ©  Arts et Métiers

Couac de communication à Arts et Métiers ParisTech. L'association des anciens révèle avant l'école d'ingénieurs la nouvelle marque de l'établissement, qui fait disparaître la référence au regroupement parisien.

Après avoir reporté l'annonce de son changement d'identité – prévue le 14 janvier 2016 –, Arts et Métiers ParisTech se retrouve dépossédée de l'annonce par ses anciens.

La Société des ingénieurs Arts et Métiers, qui jugeait l'information officielle, vient de publier sur son site la nouvelle identité visuelle de l'établissement. Si les Gadzarts ne publient que les logos attribués aux alumni et à la fondation, ils précisent que cette "nouvelle marque" a été "adoptée de concert par l'école, la société et la fondation". Et Arts et Métiers ParisTech de devenir Arts et Métiers.

Première école à ôter ParisTech

Au-delà du changement de logo, la grande nouveauté est la disparition du terme "ParisTech" dans la marque même de l'école. Créé en 1991, le regroupement d'établissements parisiens a été dissous en décembre 2015, mais continue de vivre sous forme de fondation depuis le 1er janvier 2016.

Arts et Métiers devient ainsi la première école du regroupement à ne plus faire référence à cette marque dans son identité visuelle.

L'école ne souhaite pas commenter cette évolution pour le moment, des détails restant encore à finaliser.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (6)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
kowalski jean claude.

J'avais cru comprendre que le terme de "Paris Tech" signifiait que les grandes écoles se réunissaient autour de lui afin de mettre en commun certains moyens et d'échanger afin de mieux s'affirmer sur le plan international. Comment ont elles travaillé pour aboutir à ce fiasco ? telle est la question que se posent nombre d'ingénieurs qui ne sont pas dans le secret des dieux ...

kessop.

Evidemment, Rolland a raison concernant X et HEC mais Mme Authemayou n'a aucun intérêt à le dire puisqu'elle "charge" l'Ecole et ses Anciens Elèves. On appelle ça un mensonge par omission et quand c'est fait sciemment, c'est de la mauvaise foi et pour une journaliste de la désinformation. Concernant ParisTech, Sirius résume clairement la situation.

Céline Authemayou.

Il ne s'agit pas de charger qui que ce soit (école ou anciens). Et je n'ai, dans ce dossier aucun "intérêt" ;)

Sirius.

Savoir si c'est l'association des anciens qui l'annonce ou l'école est tout à fait secondaire. L'important est de mettre fin à l'absurdité de la mention "ParisTech" dans le nom officiel de certaines écoles. Elles sont toutes engagées dans différentes Comues et ParisTech a été dissous en décembre 2015. L'X et HEC n'ont jamais porté la marque et ont quitté ParisTech. A et M est la première, parmi les écoles qui avaient modifié leur nom officiel en y incluant "ParisTech", à y renoncer. Les autres suivront et c'est une clarification nécessaire. "ParisTech" est devenu une pollution dans leur communication.

Eric.

Pour l'X, c'est faux, comme l'indique son ancien logo qui portait bien la mention "ParisTech". On retrouvait ce logo partout, y compris sur les manuscrits de thèse. Le logo n'a changé qu'en 2013 pour porter la mention "Université Paris Saclay".

Emmanuel.

La question qui se pose est plus pourquoi l'identité visuelle ne reprend pas l'appartenance à la COMUE HESAM ?

Georges THISSE.

Pas folle de se lier, en termes de nom et d'image, avec une ComUE (heSam) en grande difficulté existentielle...

Céline Authemayou.

Bonjour, Vous avez raison sur les logos ! Mais HEC et Polytechnique n'appartiennent plus à ParisTech. (http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031740118&dateTexte=&categorieLien=id%20http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/paristech-vers-un-nouveau-depart-en-janvier-2016.html)

Voir plus de commentaires