Indiscret. Ecoles d’ingénieurs : rapprochement en vue entre l’EFREI et l’Esigetel

Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami


L'accord a été finalisé fin août 2011. Les deux écoles d’ingénieurs privées EFREI et ESIGETEL se rapprochent. « Nous gardons les deux marques et les deux campus mais nous allons tout mutualiser (recherche, international, gouvernance…) et mettre en place une politique de groupe », prévient Eric Parlebas qui refuse d’employer le mot fusion.

Jusqu’à présent directeur de l’EFREI, située à Villejuif, Eric Parlebas devient directeur opérationnel de l’Esigetel, à Fontainebleau et directeur général délégué du comité de direction commun qui doit se monter. Frédéric Meunier, président du conseil d’administration de l’EFREI prend la direction opérationnelle de l’école de Villejuif.

 « Nous créons une sorte de PRES (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur) de l’enseignement supérieur associatif privé. Dans un monde de plus en plus concurrentiel, nous ne pouvons plus rester de trop petites entités », commente Eric Parlebas. Les deux écoles franciliennes centrées sur l’informatique et les télécommunications comptent à elles deux 350 ingénieurs diplômés par an : 300 pour l’EFREI et 50 pour l’Esigetel. Elles espèrent convaincre prochainement d’autres écoles franciliennes de rejoindre leur regroupement.


Sylvie Lecherbonnier | Publié le