Newsletter

Insertion des jeunes : 50 000 contrats d’accompagnement formation attendus

Martine Rossard
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le secrétariat d’Etat à l’Emploi mise sur la signature d’ici mars 2010 de 50 000 contrats d’accompagnement formation (CAF). Ces nouveaux contrats, à ne pas confondre avec les CAE (contrats d’accompagnement dans  l’emploi) , devraient être mis en oeuvre dès début octobre 2009.

Jusqu'à bac+3

Le dispositif s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus de niveau VI (sans qualification) à niveau II (bac + 3) rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi. Présenté de sa conférence de presse de rentrée, le secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi, Laurent Wauquier a souligné que ce programme s’insérait dans le « plan d’urgence pour l’emploi des jeunes » lancé en avril 2009 par Nicolas Sarkozy. Aucune enveloppe dédiée à cette mesure n’a en revanche été annoncée.

Ces parcours rémunérés de plusieurs semaines à plusieurs mois alternent temps de formation et périodes en entreprise dans des métiers « porteurs ». Le jeune bénéficie du statut, de la protection sociale et d’une rémunération de stagiaire de la formation professionnelle. Après un diagnostic réalisé par un conseiller du Pôle emploi ou d’une Mission locale, le demandeur est orienté vers une formation, qualificante ou non, pour développer son employabilité. Un accompagnement vers l’emploi et un suivi sur six mois doivent être assurés par le conseiller. Le CAF peut éventuellement prendre la forme d’un contrat en alternance.

Secteurs "porteurs"

Le programme cible les activités suivantes : transports/logistique, fonction production, agriculture, transformation, BTP, mécanique, électricité/électronique, échange et gestion, informatique/communication, services aux personnes, hôtellerie/restauration, services à la collectivité, arts appliqués, formation générale.


Martine Rossard | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires