Institut Montaigne : l’alternance, une voie d’excellence


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Nouveau volet du partenariat EducPros – l’Institut Montaigne. Dans une tribune exclusive, le “think tank” plaide pour le développement de l’apprentissage. “Une des pistes les plus fécondes” pour favoriser l’emploi des jeunes. Pour l’Institut Montaigne, il faut revoir les processus d’orientation des jeunes et revaloriser l’alternance en tant que voie d’excellence car ce mode de formation constitue “un puissant levier” pour rapprocher les mondes de l’éducation et de l’entreprise.

Trois causes structurelles expliquent le sous-emploi des jeunes en France : la formation initiale qui laisse chaque année sortir 200.000 jeunes sans qualification ni diplôme ; la rigidité du droit du travail et la faiblesse des politiques d’accompagnement de nos jeunes décrocheurs.

Un quatrième axe doit également être au cœur des politiques de lutte contre le chômage des jeunes : la formation en alternance, organisée à travers une succession de périodes d’acquisition de savoir-faire en entreprise et de périodes de formation théorique (1). Il s’agit de l’une des pistes les plus fécondes pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes à qui elle apporte un métier et des compétences, un savoir-être et un savoir-faire. Les chiffres en témoignent : l’alternance permet, dans huit cas sur dix, d’obtenir au final un emploi pérenne. Fin décembre 2010, 414.000 jeunes étaient en contrat d’apprentissage et 173.000 étaient en contrat de professionnalisation , pour un total de 587.000 contrats de formation en alternance.

strong>Lire l'intégralité de la tribune sur Les Grands Débats d'EducPros.


| Publié le