Newsletter

Ipesup bientôt racheté par Bertrand Léonard

Cécile Peltier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
En 2015 le chiffre d'affaires du groupe Ipésup s'élevait à un peu plus de 11 millions d'euros.
Ipesup réalise un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros par an. // ©  Groupe Ipésup
Ipesup, l'institut privé spécialisé notamment dans la préparation des concours d'entrée aux grandes écoles, devrait être racheté prochainement par Bertrand Léonard. Cet ancien d'Exane, par ailleurs président de la Fondation HEC, se présente, aux côtés de Bpifrance, comme un "investisseur de long terme".

Le groupe d'enseignement supérieur privé parisien Ipesup devrait bientôt passer sous le contrôle de Bertrand Léonard. Cet ancien directeur général délégué du groupe financier Exane est entré en négociation exclusive avec les deux fondateurs de l'institution, Patrick Noël et Gérard Larguier. En cours de finalisation, "le deal devrait être bouclé très prochainement", selon les informations recueillies mercredi 4 mai 2017 par EducPros. Le prix est toujours en cours de négociation.

L'entrepreneur, président de sa holding familiale, Avesnes Invest, peut compter sur le soutien de Bpifrance, qui investit à ses côtés à hauteur de 30 %. Un actionnaire minoritaire de long terme aux capacités d'investissement importantes.

Plus de 50 repreneurs potentiels

Approchant les 70 ans, les deux Normaliens, qui ont créé Ipesup en 1974, ont choisi de passer la main. Très attendue, la vente, annoncée à l'été 2016, et amorcée au premier trimestre 2017, aurait attiré pas moins de 51 compétiteurs, hors les fonds de pension, que les deux fondateurs n'ont pas souhaité rencontrer

Le groupe s'est spécialisé dans la préparation aux concours et examens de l'enseignement supérieur (écoles de commerce, Science po, ENA, droit...), sous les marques Prepasup, Ipesup et Optimal sup. Ipesup sort régulièrement en tête du classement des prépas commerciales de l'Etudiant. Ces quatre dernières années, Ipesup a réalisé "un chiffre d'affaires annuel de 12 millions d'euros", selon Gérard Larguier.

"UN INVESTISSEUR DE LONG TERME"

"Ipesup est une très belle institution, que ses fondateurs ont su brillamment développer", se félicite Bertrand Léonard, interrogé par EducPros. Celui qui, après son départ d'Exane en septembre 2014, a pris la présidence de la Fondation HEC, ajoute : "Ma candidature a plu car je me positionne comme un investisseur de long terme."

"J'aime l'éducation. Ma priorité n'est pas la rentabilité, mais le développement du groupe dans le respect de son indépendance et de ses valeurs existantes : exigence en matière de recrutement des élèves et des professeurs, et de pédagogie", assure Bertrand Léonard, évoquant son "histoire personnelle" avec Ipesup. Ce diplômé de HEC (1985) est lui-même passé par les bancs de cette prépa, ainsi que ses enfants.

Ma priorité n'est pas la rentabilité, mais le développement du groupe.
(B. Léonard)

Gérard Larguier confirme : "Nous avons rencontré beaucoup de monde, dont des Chinois et des Qataris dont l'objectif était de revendre deux fois plus cher dans cinq ans. Mais nous avons choisi Bertrand Léonard : il nous a paru le plus compétent sur le plan pédagogique, parce qu'il a une vision à quinze ans."

Futur président-directeur général d'Ipesup, mais aussi "manager" et "développeur", Bertrand Léonard entrevoit déjà de nombreux projets, dans un secteur marqué, notamment, par le développement des Bachelors, l'ouverture à l'international, la montée en puissance du digital, ou la croissance de l'enseignement secondaire hors contrat.  


Cécile Peltier | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires