ISC Paris mise sur la pédagogie dans son nouveau plan stratégique pour 2025

Lison Bourgeois
Publié le
Envoyer cet article à un ami
ISC Paris mise sur la pédagogie dans son nouveau plan stratégique pour 2025
Le groupe ISC Paris a présenté son plan stratégique pour 2025. // ©  Lison Bourgeois
Le groupe ISC Paris a présenté son plan stratégique pour 2025 début juin 2021. L’occasion de présenter les objectifs d’évolution du groupe, mais aussi son ambition en matière d’impact et de pédagogie.

Après trois semestres en distanciel, le groupe ISC Paris ouvre à nouveau ses portes. "La rentrée 2021 à l’ISC Paris marquera le grand retour du présentiel" prévoit Jean-Christophe Hauguel, directeur général de l’ISC Paris. Un retour sur le campus qui compte bien conserver les enseignements de la crise sanitaire puisque 20% à 30% des cours seront maintenus en distanciel. Un moyen de permettre aux étudiants de développer de nouvelles compétences clés, comme la gestion et le management à distance.

J-C. Hauguel : "L'ISC Paris doit travailler son attractivité auprès des classes prépas"

Un modèle de croissance raisonné

"Nous ne partageons pas la croyance du 'toujours plus grand'" explique Jean-Christophe Hauguel. Mettant en avant l’accompagnement vers la réussite plutôt que la montée en puissance des gains financiers, l’ISC Paris cherche à valoriser le bien-être de chaque étudiant.

Ce refus de participer à la course au gigantisme s’illustre aussi par la création du campus d’Orléans. "La crise du Covid nous a permis de consolider notre réflexion" explique le directeur général. Une réflexion qui cherche dorénavant à s'organiser davantage en circuit court selon la présentation du plan 2025. Le groupe ISC Paris est ainsi en partenariat avec des collectivités locales comme la Métropole d’Orléans ou encore la ville de Levallois.

Par ailleurs, si l’école souhaite augmenter le nombre de ses étudiants à Paris et à Orléans, Jean-Christophe Hauguel assure que les frais d’inscription ne vont pas augmenter.

Innovation pédagogique : grandes écoles et entreprises dessinent 2030

Une régulation concrète de l’impact de l’école

La recherche d’une responsabilité éthique constitue un axe majeur du plan stratégie 2025. Ainsi le groupe ISC Paris dédie une grande place à son impact qu’il soit économique, social et environnemental. Cela d'autant que l’école est consciente de son impact économique. Il s'élève à environ 155,2 millions d’euros dans le PIB français, notamment sur les territoires franciliens et du Centre Val-de-Loire…

Pour l’ISC, il devient donc essentiel de conjuguer "impact environnemental et pérennité financière dans le monde de demain". Pour répondre à cette ambition, l’école se fixe plusieurs objectifs parmi lesquels la structuration d’une recherche de l’école sur des sujets à "fort impact" : croissance responsable, nouvelles formes de consommation, management et protection de la donnée. Elle prévoit également de renforcer son offre de formation pour intégrer des thématiques transversales et développer de nouvelles spécialisations autour des enjeux de développement durable et de RSE.

Plus concrètement, l’école crée un cercle à impact qui réunit 50 de ses partenaires autour de projets "à impact" ainsi qu’un institut du territoire circulaire à Orléans. Fernanda Arreola, doyenne de la faculté et de la recherche du groupe ISC Paris, précise aussi que cette volonté se concrétise par le lancement du projet "Jamais sans Elles" ou encore la création d’un comité d’éthique.

Une business school post-Covid centrée sur les étudiants

"Le plan stratégique doit soutenir les diplômés dans le monde actuel" analyse Jean-Christophe Hauguel. Si le maintien de cours en distanciel est déjà une nouveauté, l’ISC Paris va plus loin. Ainsi, l’école a pour projet de consacrer 50% du temps dans tous les programmes à l’Action Learning. Elle mise ainsi sur les stages, l’alternance, les entreprises étudiantes et les projets entrepreneuriaux. L’école crée par ailleurs un laboratoire dédié à ce type de pédagogie.

Pour enseigner et intégrer les pratiques managériales nouvelles, tous les cours "grand-messe" en amphi seront supprimés d’ici 2025. Une stratégie qui prévoit aussi un accompagnement personnalisé et des formations sur mesure. Jean-Christophe Hauguel, directeur général de l’ISC Paris l'assure, "les entreprises recherchent des skills plutôt que des collaborateurs". L’école prévoit ainsi de créer des doubles diplômes en fonction des projets professionnels des étudiants avec des certifications externes pour affiner leurs compétences dans un secteur particulier. Ceux-ci pourront allier un programme Grande École à un CAP par exemple.

Côté hybridation, l’école tire les leçons de la crise sanitaire et prévoit des cours online "enseignés par des experts de cette méthode pédagogique pour garantir l’acquisition des compétences attendues par les entreprises". Cela recouvre la collaboration à distance, tout comme le management à distance ou encore la gestion de projets à distance. L’ISC Paris prévoit aussi de déployer un plan de transformation digitale pour créer de nouveaux outils collaboratifs et pédagogiques, des cours éthiques du numérique, etc. De vastes chantiers s’annoncent pour permettre au groupe ISC de laisser son empreinte…

Une habilitation à diriger la pédagogie
L’ISC annonce aussi la création d’une certification interne propre à l’établissement : l’habilitation à diriger la pédagogie qui sera décernée aux enseignants permanents et vacataires de l’école en complément de la HDR.


Lison Bourgeois | Publié le