Jeunes diplômés dans l’entreprise : une grande majorité se dit épanouie

Tanneguy de Kerpoisson
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les résultats du 1er baromètre Deloitte/IFOP sur l’« Humeur des jeunes diplômés » ont été publiés le 2 février 2012. Gare aux préjugés : les jeunes ont confiance en leur avenir.

Le cabinet Deloitte, avec l'IFOP, a interrogé 1001 jeunes de bac à bac+5, en poste depuis moins de 3 ans ou à la recherche d’un emploi, sur leur humeur vis-à-vis des entreprises. Résultat : 84% de ces jeunes diplômés considèrent l’entreprise comme un lieu d’épanouissement personnel et 72 % considèrent que les patrons apportent une dynamique utile à l’entreprise.

Plutôt à l’aise une fois installés sur leur lieu de travail, les jeunes apportent des réponses moins optimistes quand ils sont à la recherche d’un emploi. En effet, la moitié ne pensent pas signer un contrat de travail dans les 6 prochains mois et 73% n’espèrent pas d’amélioration de leur situation à l’issue de l’élection présidentielle de 2012. Comment expliquer cela ? D’abord parce que les jeunes considèrent à hauteur de 76 % que les processus de recrutement actuels sont déstabilisants. Ensuite parce que seuls 38% d’entres eux jugent efficace l’action des organismes publics d’aide d’accès à l’emploi.

Les jeunes sont aujourd’hui 79% à considérer qu’ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour trouver un travail. Une tendance confirmée par Jean-Marc Mickeler, responsable de la marque employeur chez Deloitte : « Malgré la crise, les jeunes diplômés affichent motivation et optimisme. Cette humeur positive révèle leur adhésion aux projets du monde de l’entreprise et démontre leur espoir d’épanouissement. ».



Tanneguy de Kerpoisson | Publié le