Newsletter

L'actualité de l'éducation du 3 au 10 janvier 2015 avec le Café pédagogique


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Chaque semaine, EducPros vous propose une synthèse de l'actualité de l'enseignement secondaire, en partenariat avec le Café pédagogique.

Le café pédagogique

Les attentats et l'école

L'École rassemblée contre l'obscurantisme

Parmi les 100.000 personnes qui se sont réunies un peu partout en France suite à l'attentat contre "Charlie Hebdo", les reporters du Café pédagogique ont croisé beaucoup d'enseignants. Ils étaient aussi très nombreux à échanger sur les réseaux sociaux, notamment par le fil Twitter du Café pédagogique.
Lisez l'article...

L'École réunie

L'attentat contre "Charlie Hebdo" impose à l'École un double défi. Celui de dépasser la douleur et l'émotion au profit de la réflexion. Celui de ne pas enfermer l'École sous un unanimisme de façade sur des pseudo-valeurs recuites mais d'interroger avec impertinence les valeurs que nous voulons pour notre pays et notre école.
Lisez l'article...

Réflexions d'une maîtresse... c'est qui, Charlie ?

Ce soir, la France, notre République, notre démocratie, notre peuple sont en deuil. Les enfants, au sein de leur foyer, ont certainement senti l'émotion des adultes poindre face à cette horreur innommable, devant la télévision : nul ne peut rester insensible à ce drame et il est même utopique de vouloir comprendre (ou simplement d'essayer !) comment des êtres humains, dotés d'un cœur et d'un cerveau, puissent être victimes d'un tel long processus de déshumanisation qui les amène à de telles extrémités.
Lisez l'article...

La politique ministérielle

La FSU appelle à la grève le 3 février

"On ne peut plus attendre", a déclaré Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, aux "Échos". La Fédération FSU appelle à la grève le 3 février pour les conditions de travail, l'emploi et la revalorisation des salaires.
Lisez l'article...

La FSU contre tout redéploiement de moyens

"L'allocation progressive des moyens, que vous présentez comme une solution, a de longue date montré qu'elle ne peut être efficace si elle se construit sur des redéploiements." Alors que la ministre de l'Éducation nationale a annoncé "une nouvelle répartition des moyens" à la rentrée 2015 en fonction des inégalités sociales, Bernadette Groison, dans une lettre envoyée à la ministre le 7 janvier, manifeste l'opposition de la FSU à tout redéploiement. C'est un des justificatifs de la grève annoncée pour le 3 février.
Lisez l'article...

2015 : l'illusion du changement ?

"L'école change avec vous." C'est le nom du nouveau site que le ministère de l'Éducation nationale lancera dès le 7 janvier. Un lancement qui fait écho aux propos du président de la République le 31 décembre. François Hollande annonce qu'il veut "avancer, faire preuve d'audace" et combattre les conservatismes "jusqu'au bout". Le calendrier de l'année scolaire est à la hauteur des incantations. Mais qu'en est-il du budget, de la lutte contre les inégalités, de l'état d'esprit des acteurs de l'école ?
Lisez l'article...

Collège : circulaire sur la mixité sociale

La loi d'orientation a donné la possibilité aux conseils généraux de créer des secteurs de recrutement des élèves pour les collèges regroupant plusieurs établissements. Cela doit permettre aux autorités académiques de mieux répartir les élèves en fonction de leur origine sociale. La circulaire annonce la mise à disposition d'un outil permettant de mesurer la composition sociale au niveau de chaque établissement, ce qui facilitera les prises de conscience des inégalités. Par contre, elle autorise les parents à classer les collèges et fixe des priorités.
Lisez l'article...

La nouvelle circulaire sur l'absentéisme renvoie à des partenariats locaux

Une nouvelle circulaire sur la prévention de l'absentéisme scolaire abroge le texte de 2011 et invite à créer des partenariats locaux. Publié au "BO" du 1er janvier, le nouveaux texte rappelle quelques éléments légaux. Mais il fixe peu d'obligations précises à l'école.
Lisez l'article...

Retour sur 2014 : trois ministres pour un projet

Ce qu'on retiendra d'abord de 2014, c'est la nomination de trois ministres de l'Éducation nationale en seulement un an, Vincent Peillon, Benoît Hamon puis Najat Vallaud-Belkacem. Mais cette liste cache la continuité d'une politique éducative impulsée par Vincent Peillon à partir de 2012 et portée par la loi d'orientation. Avec ces différentes personnalités, c'est la refondation lancée par Vincent Peillon qu'il s'agit de construire. Cependant, si la ligne ne change pas, le contexte dans lequel elle cherche à s'appliquer est profondément modifié. La refondation s'essouffle en se matérialisant.
Lisez l'article...

Quel avenir pour la nouvelle campagne de recrutement du ministère ?

"Tu viens nous aider ?" Elle est touchante la nouvelle campagne publicitaire lancée le 7 janvier par le ministère avec le nouveau site "L'école change avec vous". "Vous", ce sont les candidats potentiels aux concours de recrutement. Mais les problèmes de recrutement sont-ils tous solvables dans une jolie campagne publicitaire ?
Lisez l'article...

L'Éducation nationale empêche le développement de l'apprentissage, selon le Conseil d'analyse économique

Dans une nouvelle note publiée le 7 février, le Conseil d'analyse économique (CAE), un service qui conseille le Premier ministre, met en cause l'Éducation nationale, accusée d'être un frein au développement de l'apprentissage. Le CAE recommande de confier à des agences spécialisées l'organisation des formations et de diminuer fortement l'enseignement général en CAP.
Lisez l'article...

Professionnel : une intersyndicale s'oppose au développement de l'apprentissage

"Nos organisations condamnent le développement de l'apprentissage et demandent solennellement à la ministre de l'Éducation nationale de changer sa politique à l'égard des lycées professionnels publics." L'appel lancé par les syndicats CGT, FAEN, SNETAA-FO, SNUEP-FSU pèse lourd : il représente 69% des enseignants des lycées professionnels.
Lisez l'article...

L'école virtuelle, une nouvelle concurrence ?

Quand l'école virtuelle fait la preuve de son efficacité

L'école virtuelle va-t-elle bouleverser la donne scolaire ? En effet, une nouvelle étude publiée par Harvard Kennedy School démontre l'efficacité de cours donnés à distance au lycée. Basée sur l'étude de milliers d'élèves de la plus grande école virtuelle américaine, la Florida Virtual School, elle prend à contre-pied l'idée souvent répandue que l'école virtuelle obtient de moins bons résultats que l'école traditionnelle. Alors est-ce la fin de l'école classique et des profs ? Pas vraiment. Mais, aux États-Unis, on entrevoit déjà des économies, des avantages pour les élèves et de nouveaux marchés pour l'enseignement à distance.
Lisez l'article...

Enseignement virtuel : quels résultats en France ?

L'enseignement virtuel obtient-il d'aussi bons résultats en France qu'en Floride ? Deux expériences, fort différentes, ont retenu notre attention. "Finalement, j'ai plus de contacts avec mes élèves virtuels qu'avec ceux de mes classes", nous a dit Chantal Larrory, professeure d'allemand dans le cadre du dispositif Loread. À Toulouse, Béatrice Crabère juge que l'enseignement à distance a changé sa façon de faire cours.
Lisez l'article...

Bruno Devauchelle : l'enseignement virtuel, une nouvelle forme de concurrence entre établissements

Spécialiste du numérique, Bruno Devauchelle a suivi de près l'expérience de Loread, un dispositif d'enseignement à distance développé en Lorraine. Il répond à nos questions sur les compétences nécessaires aux enseignants et aux élèves pour tirer parti de l'enseignement à distance. Il s'interroge aussi sur la concurrence entre enseignement virtuel et enseignement traditionnel ?
Lisez l'article...

Numérique

Le numérique et l'espoir…

De stratégies en plans, le numérique continue à intervalles réguliers d'alimenter la chronique éducative. L'année 2014 y a d'autant moins échappé que changements de ministres et reprise en main présidentielle du numérique éducatif ont contribué à alimenter les gazettes dans le domaine. L'année 2015 sera-t-elle enfin celle d'une ligne directrice qui sort des effets de mode et des effets d'annonce ? Malheureusement, les choses sont mal engagées.
Lisez l'article...

Numérique : un rapport de la Depp souligne involontairement le retard d'équipement des collèges français

Ce n'est pas pour rien que la France s'est tenue à l'écart des enquêtes internationales sur l'équipement numérique des établissements. Ce que les enseignants savent des difficultés d'accès à du matériel en état de marche est à lire entre les lignes d'une nouvelle étude de la Depp (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l'Éducation nationale). Mais c'est surtout la comparaison avec les études européennes existantes qui fait sens. Si certains collèges sont correctement équipés, d'autres sont nettement sous-équipés. Et ces inégalités sont aussi un trait français.
Lisez l'article...

Serge Pouts-Lajus : un autre regard sur les usages du numérique au lycée

Dans le domaine de l'éducation, la France apparaît souvent en mauvaise position dans les classements internationaux, en particulier dans le domaine du numérique. Mais, si l'on prend soin de distinguer les niveaux d'enseignement et de séparer la question des équipements et celle des usages, la situation se présente de façon plus nuancée : au primaire, les niveaux d'équipement et d'usage sont inégaux et globalement insuffisants, au secondaire, les niveaux d'équipement sont satisfaisants mais les usages décevants. On retrouve diverses manifestations de ce constat dans les rapports commandés par les ministères au cours des dernières années, dans la communication officielle des pouvoirs publics mais aussi dans l'opinion publique et les médias : l'école française rechigne à entrer dans l'ère du numérique, elle est en retard sur ses voisins. Ces analyses justifient la persistance de certaines attitudes : volontarisme des politiques publiques d'équipement, pression maintenue sur les équipes éducatives pour qu'elles s'emparent du numérique, critiques récurrentes adressées au monde de l'éducation pour sa résistance au changement.
Lisez l'article...

Que nous apprend le numérique sur l'évaluation ?

Le numérique aurait-il pu amener l'école à évaluer autrement ? Bruno Devauchelle rappelle l'approche révolutionnaire du B2i (brevet informatique et internet) avec son évaluation par compétences déliée de toute discipline. Mais, au final, la participation du numérique à l'évaluation, ce sont les logiciels de notes. Le constat est là. Même le numérique n'a pas changé l'évaluation traditionnelle...
Lisez l'article...

En débat…

Pilotage par les résultats : "les affres du pseudo-libéralisme et les défauts du dirigisme étatique", pour Yves Dutercq

Installées dans tous les pays développés, mais avec des variantes, les politiques d'"accountability" (pilotage par les résultats) se présentent comme une rupture avec la gestion étatique traditionnelle de l'école. Elles tournent la page en promettant de rendre les systèmes éducatifs plus "efficaces". Mais qu'en est-il vraiment ? Et quelles conséquences ont-elles pour les élèves et les enseignants ? Yves Dutercq (Cren Nantes) et Christian Maroy (université de Montréal) ont coordonné un numéro de la revue "Éducation comparée", qui fait le point. Regroupant des études transatlantiques, il met en valeur les spécificités de l'accountability "à la française"...
Lisez l'article...

Les diplômes restent plus importants que les compétences

"Les diplômes sont plus reconnus que les compétences : l'élévation du niveau de formation a un impact positif plus fort sur les revenus du travail que l'élévation du niveau de compétence en littératie", constate l'OCDE dans un nouveau numéro des "Indicateurs de l'éducation". L'OCDE se penche aussi sur l'inflation de diplômes et ses effets. Selon l'OCDE, le niveau de formation paie d'autant plus que les diplômés sont rares.
Lisez l'article...

La laïcité doit-elle être repensée ?

"La laïcité aujourd'hui, c'est la peur de l'Autre !" Alors que la consultation sur le nouvel enseignement de la morale laïque et civique va commencer, la laïcité semble faire l'unanimité dans le monde éducatif. Valeur fondatrice de l'école publique, elle semble une vérité indéboulonnable. Pourtant pour Béatrice Mabilon-Bonfils, sociologue à l'université de Cergy-Pontoise, et Geneviève Zoïa, anthropologue à l'université de Montpellier, la laïcité est devenue un écran qui empêche de voir les élèves, lire le monde et penser l'avenir. Dans un ouvrage extrêmement percutant, les deux auteures dénoncent l'hypocrisie du discours officiel de l'École, qui parle de laïcité mais s'accommode très bien de la ségrégation ethnique dans ses établissements. Pour elles, la laïcité mise en pratique dans le système éducatif est devenue un obstacle à l'intégration. "L'élève abstrait sans appartenance n'existe pas et l'injonction de laisser ses identités au portemanteau est irrecevable", explique Béatrice Mabilon-Bonfils. L'ouvrage fera polémique. Il veut nous mettre en garde et nous inviter à penser la nécessaire cohabitation des cultures.
Lisez l'article...

La laïcité expliquée à l'école

Proposé par la bibliothèque pédagogique de Royan, ce dossier propose des séances du cycle 1 au cycle 3 destinées à faciliter la présentation de la Charte de la laïcité et sa compréhension. On y trouve des prolongements en art visuel et en rédaction pouvant donner lieu à des projets plus ambitieux. L'une des premières productions mises en ligne est un livret permettant aux enfants de mieux appréhender la réalité de la pauvreté en France, réalisé par ATD Quart Monde. Ce dossier préfigure un site spécialisé promis pour janvier 2015.
Lisez l'article...


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires