L’École Polytechnique se met au vert avec son plan climat

Clément Rocher
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L’École Polytechnique se met au vert avec son plan climat
Le campus de l'Ecole Polytechnique. // ©  J. Barandé/Ecole Polytechnique
Avec son plan climat, l’École Polytechnique accélère son engagement en faveur de la transition écologique dans ses missions de formation, recherche et innovation. L'école se fixe dix objectifs à atteindre d'ici cinq ans parmi lesquels la formation de l'ensemble de ses étudiants, la prise en compte des enjeux de développement durable dans sa recherche et la réduction de la consommation énergétique de ses bâtiments.

L'enjeu du développement durable, une priorité pour l’École Polytechnique qui a publié un plan stratégique sur le climat. Une manière de s'engager concrètement dans la transition écologique. L'école partage son ambition d’intégrer pleinement le développement durable dans ses missions fondamentales de formation, de recherche, d’innovation et dans le fonctionnement de son campus.

Le plan climat de l’École Polytechnique s’inscrit dans le prolongement des engagements pris en matière de développement durable à l'occasion du colloque international "Réflexions : Chercher, former et agir pour le développement durable" organisé dans le cadre du 225e anniversaire de l’établissement en juin 2019. Les actions prévues sont intégrées dans le contrat d'objectif et de performance de l'école signé avec le ministère des Armées, son ministère de tutelle, à la fin de l'année 2021.

Mais si le plan climat affirme la position de l'école en matière de transition écologique, ces enjeux sont loin d'être nouveaux pour l'X. "Cela fait un certain nombre d'années que nous regardons ce sujet d'assez près. Nous avons une mission de prévision et d'anticipation de l'avenir en tant qu'établissement d'enseignement supérieur et de recherche", précise ainsi Raphaël Bouganne, directeur du cabinet du président de l’École Polytechnique.

Transition écologique : les écoles d’ingénieurs ouvrent la voie

Intégrer les enjeux du développement durable dans la formation

L’Ecole Polytechnique se fixe dix objectifs à l’horizon 2027. Ces défis environnementaux sont abordés dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire et "sont intégrés de manière très prégnante à toute l’école." L’action de l'X en matière de transition écologique se déploie autour de trois piliers : former et engager, développer et innover, et réduire et responsabiliser.

En matière de formation, Polytechnique souhaite former l'intégralité de ses étudiants aux enjeux du développement durable en intégrant des heures de formation dans la totalité des parcours professionnalisants. Un enjeu essentiel pour l'école d'ingénieurs qui veut que chaque élève soit en phase avec la prise de conscience des défis environnementaux. "On forme les générations qui seront aux manettes dans un grand nombre de secteurs de l'économie mais aussi du secteur public. Ils auront à prendre des décision relatives à la transition écologique", assure Raphaël Bouganne.

Un projet en phase avec le certificat développement durable pour tous les élèves-ingénieurs, reconnu comme une formation spécifique complémentaire au diplôme, mis en place en 2019 et déployé depuis 2021 pour trois parcours de masters of science. "Il a pour vocation à inciter nos étudiants à se mobiliser et se former sur ces enjeux-là. C'est un petit sésame en plus et il apporte une reconnaissance."

L’École Polytechnique souhaite également tripler le nombre d'heures de formations obligatoires sur les enjeux de soutenabilité. Un séminaire de formation obligatoire pour sensibiliser les élèves-ingénieurs aux enjeux du développement durable a été lancé depuis 2019.

Les élèves-ingénieurs de l’École Polytechnique ne sont pas les seuls concernés par la lutte contre le changement climatique. L'école veut également former tous ses collaborateurs sur les enjeux de la transition écologique.

J. Jouzel, L. Abbadie : "Face au changement climatique, l’enseignement supérieur aura un rôle majeur à tenir"

La recherche et l'innovation dans le paradigme de la transition écologique

En matière de recherche, l'école pose aussi plusieurs ambition. L'X souhaite notamment positionner l'ensemble de sa recherche et innovation dans le paradigme de la transition écologique. Cette réflexion est animée par un réseau de référents développement durable au sein de chacun des laboratoires de l'école.

L'école d'ingénieurs prévoit d'alimenter un fonds climat permettant de soutenir des actions de transition au sein de l’École. Une partie des ressources récoltées dans le cadre des nouveaux projets de recherche iront alimenter ce fonds climat. Afin d’encourager les jeunes chercheurs à investir les enjeux de la transition écologique, l’École Polytechnique favorisera le financement chaque année des thèses éligibles sur cette thématique.

L’École Polytechnique veut réaliser annuellement une cartographie de la recherche à l’échelle de l'Institut Polytechnique de Paris portant sur les enjeux environnementaux et de son impact.

Les efforts des établissements pour s’emparer du développement durable

Une responsabilité territoriale en matière d'impact environnemental

Au-delà de la formation et de la recherche, Polytechnique souhaite aussi transformer sa propre consommation énergétique avec comme objectif de parvenir à la neutralité carbone à l'horizon 2050. Pour se faire l'école a défini des objectifs de réduction à dix ans et des actions ciblées sur ses principaux postes d’émissions. L'Ecole entend diminuer de 20% les émissions de gaz à effet de serre par usager du campus sur le poste énergie.

Pour y parvenir l'école souhaite créer un campus démonstrateur de la transition en s’appuyant sur ses communautés de recherche et d’innovation. Plusieurs actions ont été identifiées dans le cadre du Plan climat avec la volonté d'améliorer l'efficacité énergétique de ses bâtiments. En effet, 36% des émissions CO2 de l’école sont imputables à ses besoins énergétiques, principalement en matière de chauffage.

Le volet consommation est également un levier important de participation à la transition écologique. Polytechnique veut assurer 50% des commandes sous critères d’achats responsables et sanctuariser un cœur de campus dédié aux modes de déplacements doux.

Face à de tels objectifs, Raphaël Bouganne reste profondément optimiste sur les chances de réussite : "Maintenant que nous avons élaboré et bâti ce plan climat, nous avons cinq ans devant nous pour nous appliquer sur ces enjeux de transition écologique. Nous mettons toutes les chances de notre côté pour y parvenir. "


Clément Rocher | Publié le