L'EM Lyon demande à l'EM Strasbourg de changer de nom

Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'EM Strasbourg
L'EM Strasbourg
L'EM Lyon défend fortement sa marque. L'école de management d'Ecully a envoyé une injonction à l'EM Strasbourg afin de lui demander de changer de nom.

La guerre des marques est lancée entre l'EM Strasbourg et l'EM Lyon. Dans un courrier daté du 14 novembre et que EducPros s'est procuré, l'école rhôdanienne demande notamment à son homologue alsacienne de "cesser tout usage des noms "EM Strasbourg" et "EM" à quelque titre que ce soit".

Cette "démarche de marque" tient de la "question de principe" d'après Philippe Courtier, le directeur de l'EM Lyon interrogé par EducPros. L'école réagit à un dépôt de marque à l'INPI réalisé par l'EM Strasbourg en septembre 2012, bien que le terme EM Strasbourg soit utilisé ponctuellement depuis 2008. "Nous sommes dans les délais légaux, explique Philippe Courtier. Notre concurrent utilise notre notoriété, c'est notre analyse, nous réagissons. Il n'y a rien d'extraordinaire."

Isabelle Barth, directrice générale de l'EM Strasbourg n'est pas du même avis. "Je remarque que cette procédure est enclenchée alors que notre groupe a lancé une nouvelle campagne de communication efficace. Ils veulent nous empêcher d'exister."

Les logos se ressemblent-ils trop?

Les griefs de l'école lyonnaise portent sur plusieurs points. Le logo de l'EM Strasbourg est jugé trop proche de celui de l'EM Lyon, notamment à cause de l'utilisation du terme "business school" et des couleurs employées ( voir les deux logos ici et ). "C'est une véritable surprise pour nous, réagit Isabelle Barth. Le rouge utilisé n'est pas le même et le terme business school appartient à tout le monde, il me semble."

Philippe Courtier avance d'autres arguments pour expliquer sa démarche. "Le groupe a déposé les marques de type "EM+ nom de ville" depuis longtemps (exemple à Rennes ici, ndlr). Nous voulons faire valoir notre antériorité. Dans l'état, on peut croire que l'EM Strasbourg et l'EM Lyon appartiennent à un même réseau comme les Télécoms ou les Centrales."

Cette disposition préventive avait déjà influencé le choix du nom de l'EM Normandie, par exemple, qui avait choisi le nom d'une région et pas le nom d'une ville au préfixe EM. Une seule ville avait dégainé avant Lyon : Strasbourg. La marque "EM Strasbourg" a été déposée en 2000 par la fondation IECS. Un imbroglio juridique qui fait dire à Isabelle Barth que "la procédure risque de s'enliser et de durer".

Aucun contact entre les écoles

En attendant le règlement officiel de l'affaire, la DG de l'EM Strasbourg se place à un autre niveau. "Je trouve le procédé vexant. On nous prête des intentions que nous n'avons pas. Nous n'avons jamais voulu profiter de la marque nos homologues. Leur lettre nous a vraiment surpris. Elle était adressée directement au directeur général des services de l'université et je n'ai eu aucun coup de téléphone pour me prévenir de la démarche. Je n'apprécié vraiment pas d'être mise en cause personnellement, en tant qu'ancienne élève de l'EM Lyon." 

Jean-François Fiorina, directeur général adjoint de Grenoble EM, n'est pas surpris par cette affaire. "Nous entrons dans une bataille terrible pour les marques au niveau international. Ce ne sera pas la dernière affaire du genre". Le directeur général adjoint de Grenoble EM n'a pas de soucis à se faire. Il n'a pas reçu d'injonction de l'école rhôdanienne, pas plus que l'EM Normandie, BEM ou Telecom EM. L'EM Lyon a décidé de défendre strictement la marque "EM+ nom de ville".


Olivier Monod | Publié le

Vos commentaires (33)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
mo.

Copyright madness, quand tu nous tiens...

Camille.

Il n'y a même pas de débat, quand on parle de l'EM, on parle de l'école de Lyon. Les étudiants de Strasbourg me font penser à ceux de Pau, qui se faisaient appeler étudiants de l'ESCP... Arrêtez de vous leurrer et bataillez pour votre 15e place, votre volonté de bénéficier de la renommée des meilleures écoles à l'étranger est compréhensible, mais il n'y a pas de quoi en être fier.

BouderbalaPat.

C'est Le Point qui le dit ... Le Point - Publié le 16/02/2012 EM Strasbourg, l'école qui monte À contre-courant des autres ESC, l'école de commerce de Strasbourg s'appuie avec succès sur l'université. http://www.lepoint.fr/grandes-ecoles-de-commerce/em-strasbourg-l-ecole-qui-monte-16-02-2012-1433533_123.php

Nico.

"On comprend mieux à quoi l'EM Lyon dépense son budget"? Ca doit être pour ça que l'écart avec les parisiennes se réduit encore... L'EM Strasbourg est peut être en pleine progression mais il n'y a même pas de comparaison possible avec l'EM Lyon, elle essaie de bénéficier de sa notoriété, point.

Yoann.

L'EM Strasbourg cherche à se différencier, et non à ressembler à une telle école. Tu as raison, la comparaison n'est pas possible, tout comme la volonté de ressembler à l'EM Lyon.

LN.

A tous, je vous suggère d'aller faire une petite recherche sur le site du registre national des marques (base de donnée de l'INPI) lequel vous indiquera que la date de dépôt et d'enregistrement de "EMLYON business school" est 2007 tandis que pour "EM Strasbourg Business School" il s'agit du 13/09/2012. Voilà ce qui répond à la question 'pourquoi maintenant'. Par ailleurs, les marques antérieures (EMLYON dans notre cas) disposent d'un délai de 2 mois pour s'opposer à une demande d'enregistrement d'une marque nouvelle au bulletin officiel de propriété industrielle (BOPI). Il est donc évident que ce n'est pas à l'EMLYON de renoncer à sa marque, contrairement à ce qui semble être suggéré par certains commentaires. Si une institution doit modifier sa marque, il s'agit de Strasbourg. C'est la date d'enregistrement au registre des marques qui fait foi.

Yoann.

Étrange... si tu regardes bien pourtant, la fondation IECS a déposé la marque "EM Strasbourg" en 2000, alors même que l'école lyonnaise n'en avait pas fait la démarche. L'EM Lyon devrait davantage dépenser son énergie à sa progression plutôt qu'à taper sur ses concurrents, qui ne lui font guère concurrence qui plus est !

LN.

Certes mais ici on parle de la marque déposée "EMLYON Business School" vs "EM STRASBOURG Business School" et ceci correspond bien aux dates données plus haut. Par ailleurs, si "EM Strasbourg" a bien été déposée en 2000, l'école ne s'appelait pas encore elle même ainsi mais IECS Strasbourg, je prends pour preuve les classements qui utilisent cette dénomination jusqu'en 2008 environ. Enfin, une "marque antérieure" au sens de l'INPI peut aussi être une marque non déposée mais disposant d'une notoriété réelle. C'est le cas de "EM Lyon" entre 1997 et 2005, alors même que la marque "EM Strasbourg" n'était pas utilisée. Si la question de la forme de la démarche est recevable, la question du fond penche clairement pour EMLYON qui a raison sur ce point. De toutes façons, la marque déposée dans sa dénomination intégrale mentionnant "business School" l'a été avant pour Lyon...

BouderbalaPat.

à Olivier : aucun risque de confusion entre l'EM sise à Ecully et celle sise à Strasbourg, respectivement rattachées à la chambre de commerce et d'industrie et à l'Université.

Voir plus de commentaires