L'IAE de Paris lance la première chaire sur les partenariats public-privé

Céline Manceau
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le 6 mai 2009, l’IAE de Paris inaugure une chaire consacrée à « l’économie des partenariats public-privé (PPP) » . « Une première en Europe », de l’aveu de son responsable, Stéphane Saussier, professeur de sciences économiques. « Il existait jusqu’à présent des groupes de recherche, notamment en Espagne, en Belgique et en Allemagne, mais pas de chaire, poursuit-il, même si à l’IAE, une douzaine de doctorants travaillent sur les PPP, dont quatre ont déjà soutenu leur thèse. »

La chaire va permettre à l’IAE d’accéder à des données qui ne sont pas publiques, notamment auprès de leurs deux entreprises cofondatrices de la chaire : Lyonnaise des Eaux et Suez Environnement. Chacune d’entre elles apportent 150 000 € par an pendant trois ans. Même si la chaire ne se contentera pas d’étudier l’impact des PPP dans le secteur de l’eau, il n’est pas prévu qu’elle se penche pour le moment sur l’Opération campus et ses liens nouveaux avec les PPP. L’inauguration prochaine sera l’occasion de faire intervenir deux chercheurs.

Antonio Estache, directeur d’une chaire sur les industries de réseaux en Europe à l’Université libre de Bruxelles, animera une conférence intitulée « Partenariats public-privé : quelques objectifs de recherche ». Son intervention sera suivie de celle de Grégory Berkovicz, docteur en droit public et avocat au Barreau de Caen, sur « Les limites et opportunités des partenariats public-privé ».


Céline Manceau | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires