Newsletter

L'université de Bordeaux met en relation étudiants en SHS et entreprises

De notre correspondante à Bordeaux, Colette Goinere
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La Fondation Bordeaux Université et le SUIO IP (service d'information, d'orientation et d'insertion professionnelle) de Bordeaux 3 lancent, au printemps 2010, une opération visant à rapprocher des étudiants littéraires du monde de l'entreprise.

Ils sont 30 étudiants volontaires sur les 700 de troisième année en anglais civilisation, philosophie, histoire et lettres à participer à l'opération « Littéraires en entreprise » lancée par la Fondation Bordeaux Université et le SUIO IP de Bordeaux 3. « Les PME ont des besoins en termes de compétences, qu'elles ont du mal à satisfaire. Les étudiants littéraires, eux, ne connaissent pas le tissu économique. Ils savent valoriser leur diplôme avec le vocabulaire de l'université, mais pas avec celui de l'entreprise. Et ils pensent qu'ils n'ont aucune compétence pour travailler dans une PME », explique Rodolphe Gouin, directeur de la Fondation Bordeaux Université.

Autant de constats qui ont émergé du groupe de travail réunissant une dizaine de PME de la région, mis en place par la Fondation en octobre 2009. D'où l'idée d'insérer des étudiants littéraires en stage dans des PME, pour une durée de un à trois mois, entre mai et septembre prochains. Une expérimentation à petite échelle mais nécessaire. Bordeaux 3 devra placer 5.000 stagiaires à la prochaine rentrée universitaire. Conséquence du plan Réussir en licence.

Des tuteurs directeurs des ressources humaines et des seniors ex-cadres d'entreprises

En attendant, le 19 mars 2010, des professionnels de la communication, de l'édition et des ressources humaines sont venus expliquer leur trajectoire et leur métier aux 30 étudiants. Puis il a été attribué un tuteur par étudiant. Profils ? Des directeurs de ressources humaines, des seniors, anciens cadres d'entreprises faisant partie d'associations telles que Relais Malakoff, ECTI ou Club jeunesse et entreprises d'Aquitaine. Le 9 avril a été consacré au travail sur le CV et la lettre de motivation. Un guide de préparation au stage élaboré par le SUIO IP a été remis aux étudiants, leur permettant de valoriser leurs centres d'intérêt. Le 16 avril : simulation d'entretien de candidature, devant un jury de professionnels. Et accès à une liste d'entreprises que la Fondation a démarchées.




De notre correspondante à Bordeaux, Colette Goinere | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires