Newsletter

L'UTT lance un nouveau dispositif pour promouvoir "l’alternance d’excellence"

Pauline Capmas-Delarue
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'UTT (Université technologique de Troyes)
L'UTT (Université technologique de Troyes) // ©  Glison

A la rentrée 2013, l’UTT (université de technologie de Troyes) ouvrira un nouveau parcours permettant à ses meilleurs étudiants de suivre leur dernière année en alternance.

A partir de septembre 2013, toutes les formations de l’UTT auront la possibilité de se dérouler dans le cadre d’un nouveau cursus, baptisé : "l’alternance d’excellence".
Ce parcours permettra aux étudiants de suivre leur dernière année d’études en alternance, sous un statut de salarié à part entière. Ils signeront avec l’entreprise un contrat de professionnalisation, et cette dernière financera la fin de leur scolarité. Le rythme sera d’une journée de cours par semaine, soit 20% du temps de travail, minimum légal imposé pour ce type de contrat.

Renforcer la professionnalisation de la formation

Jusque là, une seule des six spécialités de l'école (Procédés et mise en œuvre des matériaux) était ouverte à l'alternance, sous la forme de l'apprentissage. En étendant l'alternance aux autres spécialités, l'UTT entend renforcer l'aspect professionnalisant de la formation, au-delà des stages obligatoires inscrits dans le cursus.
En outre, souligne Guillaume Ducellier, responsable RFE (Relations formation entreprises), "ce parcours sera plus souple pour l’entreprise puisque l’étudiant arrivera durant sa dernière année d’étude et sera ainsi déjà formé et plus opérationnel".

Un parcours réservé à une minorité méritante

Toutefois, l’alternance d’excellence sera réservée à une poignée d’élèves qui auraient pris de l’avance sur leur cursus et n’auraient plus que quelques heures de cours à suivre en dernière année.
En effet, l’UTT propose une formation à la carte, à travers le choix de différents modules à chaque étape de la scolarité. Ainsi, certains étudiants prennent de l’avance en choisissant plus de cours que les autres et arrivés en dernière année, il leur reste assez peu d'enseignements théoriques à valider. N’ayant pas légalement la possibilité de faire des stages de plus de six mois, l’UTT leur propose de réaliser leur dernière année en alternance, afin de renforcer leur période d’immersion en entreprise.

Du test au lancement officiel

 Ce nouveau cursus s’appuiera sur le réseau d’entreprises déjà existant pour les 500 stages qui sont effectués chaque semestre à l’UTT.
Une phase de test a préalablement été effectuée avec neuf étudiants depuis septembre 2012, permettant le lancement officiel à la rentrée 2013. L’université estime alors y accueillir une vingtaine d’étudiants, et augmenter légèrement ce chiffre par la suite, "sans toutefois dépasser les 5% à 10% pour éviter une perte de cette notion d’excellence qui fait toute la caractéristique du parcours".


Pauline Capmas-Delarue | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires