La cote des diplômes ; les performances de l'alternance_REVUE DE PRESSE EMPLOI

Service documentation d'Educpros
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le service documentation d'Educpros vous propose une revue de presse de l'emploi et des secteurs d’activité pour les semaines du 16 au 31 décembre 2010. Si vous souhaitez vous informer plus en détail sur un sujet d'actualité – le dossier du magazine Challenges sur la cote des diplômes sur l'insertion professionnelle ; les performances de l'alternance en 2010 ; les dispositifs d'aide aux jeunes –, voici un panorama des différents thèmes abordés par la presse

Alternance

2010 devrait être un peu meilleur que 2009. 246.172 contrats d’apprentissage et 130.837 contrats de professionnalisation ont été conclus depuis le 1er janvier 2010. Plus que sur les onze premiers mois de 2009. Nadine Morano prépare des mesures pour inciter les PME à prendre des jeunes en alternance ; p. 4 ; Les Echos ; 23/12/10

Plaidoyer pour l’apprentissage - le point de vue de Jean-François Bernardin, président de l’Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie (ACFCI) ; p. 8 ; Les Echos ; 23/12/10

Dispositif pour les jeunes

Service civique, les engagés volontaires : lancé en mai 2010 par Martin Hirsch, le dispositif permet à des milliers de jeunes de s'engager dans des projets d'intérêt général. Portraits ; p. 6 ; Libération ; 24/12/10

RSA jeunes : Roselyne Bachelot se donne six mois pour ajuster le dispositif . La ministre des Solidarités veut « identifier ce qui est à l’origine des difficultés » de la montée en charge du RSA jeunes. Martin Hirsch réclame un assouplissement ; p. 4 ; Les Echos ; 22/12/10

Expatriation

L'appel du kangourou : il n'y a pas que le Canada ! Près de 20 000 jeunes Français partent chaque année en Australie chercher un job et l'aventure. Grâce à un visa spécial ; p. 42 ; L'Express ; 22/12/10

Relation diplôme / insertion

Challenges – Dossier palmarès 2011 : la cote des diplômes ; 16/12/10

La bonne route vers l'emploi : les entreprises sont de nouveau friandes de débutants, à condition qu'ils aient le bon diplôme, le bon parcours… ; p. 81-88
"Chaque diplôme doit mener à l'emploi" : Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, entend réussir le chantier de la professionnalisation des diplômes universitaires et faire tomber les barrières entre écoles et facs ; p. 84-85
BTS - Formation turbo : ces bac +2 se révèlent très efficaces pour décrocher un job. Mais pour espérer progresser ensuite, il faut viser les bonnes spécialités ; p. 126-127
Doctorat - De l'endurance : la R&D recrute sans relâche. Une aubaine pour ces bac +8, scientifiques, juristes ou économistes ; p. 133
DUT - Au carrefour des carrières : si ces bac +2 fournissent des techniciens très recherchés, ils sont aussi un tremplin pour poursuivre en licence pro, master, voire grande école ; p. 124-125
Ecole de commerce - Excellente tenue de route pour les écoles de commerce post-prépa : un peu malmenés par la crise, ces cursus attirent toujours les meilleurs étudiants… et les recruteurs les plus prestigieux ; p. 94-101
Ecole de commerce - Tout-terrain : pour ces cursus post-bac en quatre ou cinq ans dispensent une formation concrète et internationale. Mais leur coût élevé exige une étude de marché ; p. 102-106
Ecole de commerce - Un joli raccourci (écoles de commerce en trois ans) : adossés à de grandes écoles ou aux chambres de commerce, ces bachelors permettent d'aller sur le terrain sans passer par la case prépa ; p. 116-117
Ecole d'ingénieurs - La voie royale : ces diplômés ont à peine senti passer la crise. Et les écoles s'ouvrent à des profils de plus en plus variés ; p. 108-113
IEP - Un hybride performant : par son caractère généraliste, Sciences po rest la voie d'accès à la haute fonction publique. Mais le privé est devenu demandeur de ces profils ; p. 114-115
Licence professionnelle - Conduite accompagnée : élaborés en collaboration avec les professionnels, ces programmes courts font un malheur. Surtout lorsqu'ils sont positionnés sur des niches ; p. 128-129
Master en administration des entreprises - Un détour payant : économiques et performants, ces "MBA de la fac" permettent d'ajouter une touche managériale à son parcours ; p. 132
Master spécialisé - Une étape à part : en un an, ces cursus offrent une belle valeur ajoutée à des diplômés d'horizons variés ; p. 130-131
Master universitaires - Grosses cylindrées pour petits budgets : efficaces et bon marché, ces bac +5 font souvent jeu égal avec les écoles et parfois mieux ! Mais un tri parmi les nombreuses filières s'impose ; p. 118-123
MBA - Un bon coup d'accélérateur : ce diplôme permet aux jeunes cadres ambitieux de mettre un tigre dans le moteur de leur carrière… mais il nécessite beaucoup de carburant ; p. 134-136
Université - La fac passe la vitesse supérieure : autonomes, prêtes à afficher leurs performances, les universités sont en pleine mue pour améliorer la scolarité et l'insertion de leurs étudiants ; p. 90-92
"Chaque diplôme doit mener à l'emploi" : Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, entend réussir le chantier de la professionnalisation des diplômes universitaires et faire tomber les barrières entre écoles et facs ; p. 84-85

Secteurs

Agroalimentaire

Les coopératives françaises peinent à s’imposer parmi les leaders mondiaux. Elles ont acquis l’équivalent de plus de 2,4 milliards de chiffre d’affaires cette année. Malgré cet essor, elles restent loin des champions d’Europe du Nord et des Etats-Unis ; p. 13 ; Les Echos ; 31/12/10

Audit / Conseil

Les recrutements s’accélèrent dans l’audit et le conseil : malgré des statistiques globalement ternes sur le terrain de l’emploi, les recrutements reprennent dans l’audit et le conseil. Les jeunes diplômés d’écoles de commerce ou d’ingénieurs sont très appréciés ainsi que certains profils expérimentés ; p. 21 ; Les Echos ; 20/12/10

Fonction publique

Georges Tron : « Nous allons faciliter l’accès à la titularisation des agents contractuels » ; p. 2 ; Les Echos ; 30/12/10

Restauration

Des chefs toqués de la banlieue : Alain Ducasse et Thierry Marx vont chercher dans les quartiers défavorisés leurs talents de demain.Une réponse à la crise du recrutement, mais surtout une vision de la cuisine comme outil d’intégration ; p. 11 ; Le Monde ; 26/12/10


Service documentation d'Educpros | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires