Newsletter

La FACO va fermer son école de journalisme


Publié le
Envoyer cet article à un ami

L’école de journalisme de la FACO (faculté libre de droit, d’économie et de gestion) à Paris va fermer d’ici à la fin de l’année scolaire, conformément à la décision du bureau du Conseil d’administration de la faculté. Une conséquence directe de la situation déficitaire de l’établissement, selon ses responsables. L’an dernier, une crise interne a entraîné le départ de plusieurs personnes dont celle chargée de la collecte de la taxe d’apprentissage. « Avec la perte d’une partie de la taxe d’apprentissage, notre structure est fragile. Cela demanderait quelques années pour relancer la taxe », indique le directeur Jean-Yves Robin qui se dit «stupéfait par la décision du CA ».

Difficultés récurrentes

Cette fermeture illustre la difficulté récurrente des écoles spécialisées en journalisme en matière de financement : le CFJ à Paris et plus récemment l’ESJ à Lille ont également connu de telles difficultés. Le contexte très concurrentiel, les formations privées en journalisme se sont multipliées dernièrement, alors que la presse connaît une crise structurelle, n’est pas favorable. «Nos frais de scolarité s’élèvent à 3600 € par an mais un élève nous coûte environ 10 000 € » poursuit le directeur. Jean-Yves Robin évoque par exemple les frais de location de matériel (l’école ne disposant pas de studios audiovisuels) et plus généralement des frais pédagogiques. « Pour les sessions de PAO, de télé ou radio, j’ai fait le choix de dédoubler toutes les classes pour pouvoir travailler en petit groupe. »

Une vingtaine d'étudiants

Ouverte à la rentrée 2003, l’école compte actuellement une vingtaine d’étudiants dont la moitié, en seconde année, devrait pouvoir terminer leur cursus. «Nous envisageons plusieurs solutions pour les élèves de première année mais nous n’avons rien de concret à leur proposer », déplore encore Jean-Yves Robin.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne