L'université, un lieu de diffusion du savoir accessible à tous ?

Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les Français aiment le savoir mais ne trouvent pas l'université très accessible. Telles sont les conclusions du sondage commandé par les PUF à la TNS Sofres à l'occasion du colloque "Désirs de savoir" du 4 décembre.

Les Français aiment le savoir. Selon un sondage commandé par les PUF (Presses universitaires de France) et GMF, 95% des personnes interrogées considèrent le savoir comme « important » ou « essentiel » pour avoir une « vie épanouie ».

Un intérêt payant, puisque les 1.500 personnes interrogées par Internet par la TNS Sofres obtiennent une note de 14.1 au quiz culturel proposé dans le sondage et portant sur différentes disciplines comme l’histoire-géographie, l’art, la science, la littérature ou encore l’économie et le droit.

Ils obtiennent cette bonne note malgré un temps passé à l’acquisition de connaissances au quotidien jugé insuffisant par 48% d’entre eux.

Si une grande majorité des Français apprécient le savoir, sa finalité fait davantage débat. 42% considèrent qu’il permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure, 22% lui voient une utilité dans la transmission des connaissances à sa descendance et 16% retirent du plaisir de leur épanouissement culturel.

L'université, lieu de diffusion, d'échanges et d'elaboration des idees

Ce sondage commandé à l’occasion du colloque « Désirs de savoir » organisé pour les 90 ans des PUF au collège de France le 4 décembre, alimentera le débat « université : quel élan pour la société ? » prévu en deuxième partie.

En effet, si plus de 80% des sondés pensent que l’université est un lieu de diffusion, d’échanges et d’élaboration des idées, seuls 50 % d’entre eux la considèrent comme un lieu accessible à tous. L’université peine à toucher les personnes de plus de 34 ans non diplômées de l’enseignement supérieur.


Olivier Monod | Publié le