La Grande-Bretagne veut devenir le meilleur pays au monde pour faire de la recherche

De notre correspondante à Londres, Élisabeth Blanchet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
David Willetts, ministre de l'Enseignement supérieur, veut faire de la Grande-Bretagne «le meilleur pays au monde pour faire des sciences» et vient d'exposer ses propositions de création d'un nouveau type d'institutions de recherche.

À part Cranfield , un campus spécialement dédié à la recherche, les universités britanniques sont traditionnellement des établissements d'enseignement et de recherche. Une tradition que le nouveau gouvernement veut faire évoluer en s'inspirant d'une initiative de l’homme d’affaires et maire de New York, Michael Bloomberg : dans sa ville, l'université de Cornell va construire un nouveau campus axé sur la recherche scientifique en partenariat avec le Technion-Israel Institute of Technology.

Cependant, il n'est pas question pour le gouvernement anglais de verser un penny, mais d'appeler des entreprises multinationales et des universités étrangères à investir sur le sol britannique pour décliner l'exemple de Cranfield.


De notre correspondante à Londres, Élisabeth Blanchet | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires