Loi sur l'Ecole : des sénateurs veulent des cadres de l'Education nationale mieux formés

Isabelle Dautresme
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Mieux former les personnels d'encadrement de l'Education nationale. Tel est l'impératif porté par la commission Culture du Sénat sur le projet de loi pour la refondation de l’école de la République. Sur 130 amendements examinés, cinq ont été adoptés sur les ESPE et la formation des enseignants.

Après avoir souligné l'importance accordée à la formation initiale et continue des enseignants à travers les ESPE ( école supérieure du professorat et de l'éducation) par la loi de programmation pour la refondation de l'école, Françoise Cartron, sénatrice de Gironde et rapporteure de la commission Culture du Sénat a insisté, lors de la présentation à la presse de ses conclusions mercredi 15 mai, sur la nécessité de former les personnels d'encadrement de l'éducation nationale : "les inspecteurs pédagogiques, les inspecteurs de l'éducation nationale et les chefs d'établissement réclament à être davantage formés et accompagnés dans la mise en place de la loi d'orientation. Dans l'état actuel des choses, l'ESEN (école supérieure de l'éducation nationale) ne remplit pas correctement ce rôle", a martelé la rapporteure "d'où la nécessité d'inscrire cette formation dans la loi" [article 54 bis et ter].

A la demande des groupes communiste et vert, l'ESPE se voit confier une nouvelle mission : former les enseignants "à la lutte contre les discriminations et les conflits ainsi qu'à une meilleure prise en compte les difficultés d'apprentissage" (article 51, alinéa 19). « Dans le but de lutter contre le décrochage scolaire» a précisé la rapporteure.

Concernant le fonctionnement de l'ESPE, Françoise Carron insiste sur la nécessité d'intégrer « au moins un représentant de l'université qui accueille l'ESPE ainsi qu'un représentant des collectivités locales » dans le conseil de ces écoles (article 51, alinéa 27 et 28).

Le projet de loi sera débattu en séance publique au Sénat du 23 au 26 mai 2013.

Lire l'intégralité du texte de la commission sur le site du Sénat


Isabelle Dautresme | Publié le