La rentrée 2020 sera masquée dans l'Éducation nationale et l'enseignement supérieur

Thibaut Cojean, Amélie Petitdemange, Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La rentrée 2020 sera masquée dans l'Éducation nationale et l'enseignement supérieur
Le masque sera obligatoire pour tout le monde dans les établissements du secondaire et du supérieur. // ©  Syda Productions/Adobe Stock
Si Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, avait déjà annoncé, le 26 août, que le port du masque serait obligatoire pour tous - professeurs, personnels et élèves - dès la sixième, le Premier ministre, Jean Castex, confirme qu'il sera aussi obligatoire dans le supérieur, lors de sa conférence de rentrée du 27.

A l'approche de la rentrée, les règles s'affinent pour l'Éducation nationale et l'enseignement supérieur. Ainsi, lors de sa conférence de rentrée le jeudi 27 août, le Premier ministre Jean Castex annonce que "le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes".

Dans le supérieur, le port du masque sera "obligatoire pour tout le monde (étudiants, professeurs et personnels]", a-t-il précisé. Le Premier ministre va ainsi un cran plus loin par rapport à la circulaire du ministère de l'Enseignement supérieur publiée le 6 août qui recommandait déjà fortement "le port du masque dans les salles d’enseignements […] à la lumière de l’évolution de la situation sanitaire".

Dans le secondaire, le port du masque sera obligatoire pour tous les collégiens et lycéens, dans les espaces clos comme en extérieur, donc en cours comme en récréation. Tous les professeurs et adultes devront aussi porter le masque en toutes circonstances. Il sera possible pour les jeunes de le retirer à la cantine, la nuit à l’internat et lors de pratiques sportives.

Lire aussi : Distanciation, masque, gestes barrières… Voici les conditions sanitaires de la rentrée 2020

Respect des règles d'hygiène et de distanciation sociale

Ces annonces s'ajoutent aux règles d'hygiène et de distanciation sociale précisées par les ministères de l'éducation nationale et du supérieur.

Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, le protocole en place depuis juillet – qui a été peu modifié même après le regain de l'épidémie observée depuis août – est l'un des "plus stricts d'Europe" et n'a pas "vocation à varier dans ses principes". Parmi les grandes caractéristiques figurent les principaux gestes barrières tels que le port du masque, la distanciation sociale, le lavage régulier des mains ou l'utilisation du gel hydroalcoolique, etc.

Côté supérieur, la circulaire prévoit un accès aux espaces collectifs dédiés aux étudiants et au personnel (salles de sports, co-working, etc.) conditionné au respect des conditions sanitaires. Ainsi, l'ouverture des restaurants universitaires se fera dans des conditions qui permettent le respect de ces règles sanitaires. Le Crous pourra notamment élargir ou décaler les horaires de ses restaurants pour mieux répartir la fréquentation. Le port du masque sera aussi obligatoire dans les bibliothèques.


Thibaut Cojean, Amélie Petitdemange, Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
olivier.

au final pas grand chose de fait dans le supérieur ou j'enseigne. présentiel complet (des amphis pleins) avec pour seule consigne le masque te le lavage de mains soit le strict minimum. Pourtant dès juin on pouvait savoir que la rentrée allait être difficile. Seule quelques établissements ont joué la carte sécuritaire (UTC...). il ne faudra pas 'étonner que des établissements se reconfinent mais sans moyen, on va recommencer à bricoler comme on l'a fait en mars, quel gâchis.