Le budget 2012 de l’université de Limoges sera arrêté par le recteur

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Déficitaire pour la troisième année consécutive, le budget de l’université de Limoges sera arrêté cette année par le recteur Jean Bertsch, une fois que le conseil d’administration de l'établissement aura voté, à titre consultatif, le 9 décembre 2012, les mesures d’économie pour parvenir à l’équilibre.

Ces mesures et les causes du déficit ont été présentées dans un communiqué par l’université de Limoges, le 13 novembre 2011. Les deux premiers exercices budgétaires de l’université autonome, de 2009 et 2010, ont été essentiellement grevés par de nouvelles règles comptables. A partir de 2010, un million d’euros a manqué pour compenser le transfert de la masse salariale vers l’université. «Au moment du passage à l’autonomie, deux points n’avaient pas été pris en compte dans le calcul de la dotation [de l’Etat, Ndlr] compensant la masse salariale transférée, l’existence d’un GVT positif à l’université de Limoges et l’impact de mesures de reclassement et/ou de remplacement de personnels sur postes vacants », justifie le communiqué.

Du côté des mesures envisagées pour revenir à l’équilibre, l’université compte sur le gel du recrutement de 10 postes d’enseignants-chercheurs, de contractuels et l’étalement sur 5 ans des indemnités des Biatoss. Le contrôle des heures supplémentaires et complémentaires est aussi de rigueur, comme la réduction des contrats de maintenance et des consommations énergétiques.    


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires