Le Cned se met au chinois

CS
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Les langues vivantes restent un secteur très porteur. Xavier Darcos a promu l’anglais, en septembre 2008 avec la création des « stages intensifs », le Cned a choisi, lui, de mettre le paquet sur le chinois dans sa nouvelle offre de formation de rentrée. « Cinquième langue enseignée en France, le chinois mandarin est en pleine expansion », note Jean-Michel Lacroix, recteur d’académie et directeur général du Cned. En collaboration avec l’institut Confucius de l’université de Poitiers, l’organisme a créé un site de ressources numériques sur la langue, la culture et la civilisation chinoises.  

Cinq niveaux pour s’adapter à toutes les demandes  

L’offre de formation va de la simple initiation jusqu’au perfectionnement. Cinq niveaux sont proposés à un public adulte, en formation professionnelle ou individuelle, pour un prix allant de 49 euros à 495 euros. « Le Cned va même devoir s’investir sur la formation des enseignants de chinois, étant donné la pénurie actuelle », prévoit Jean-Michel Lacroix. L’organisme envisage ainsi d’ouvrir des préparations aux concours de recrutement.  

Les outils numériques au profit de l’apprentissage  

Point fort du Cned : l’accompagnement, comme toujours. « Les correcteurs établissent un véritable lien pédagogique, on passe d’une logique de produit à une logique de service », explique Jean-Michel Lacroix. L’apprenant est suivi grâce aux évaluations en ligne corrigées, au tutorat téléphonique (avec un natif au bout du fil), ou encore au forum en ligne. Les dialogues des cours sont également téléchargeables, au format MP3. Interactive, la formation utilise en permanence des outils vocaux, permettant d’écouter les sons et différents tons autant de fois que nécessaire, par un simple clic. L’apprenant peut même s’enregistrer et comparer sa prononciation à celle du natif.


CS | Publié le