Newsletter

Le Cneser contre l'interdiction du port du voile à l'université

Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le Cneser se prononce contre l'interdiction du port du voile à l'université
Le Cneser se prononce contre l'interdiction du port du voile à l'université // ©  Nicolas Tavernier / R.E.A

Une motion sur la laïcité, proposée par les présidents d'université, a été adoptée à une large majorité, lundi 18 mai, par le Cneser.

"D'après la jurisprudence (Conseil d'État et Cour européenne des droits de l'homme) et contrairement à l'ensemble des agents du service public, l'interdiction du port du voile ou tout autre signe religieux visible par des étudiant(e)s à l'université n'a pas de base légale (à l'exception de cas concernant la sécurité ou l'hygiène). Y voir une menace contre l'institution universitaire relève d'une défiance à l'encontre des universitaires qui seraient jugés inaptes à former des esprits libres et à ouvrir de nouveaux champs de connaissances."

C'est par ces mots choisis que le Cneser (Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche) s'est prononcé contre l'interdiction du port du voile à l'université, lundi 18 mai. La motion à l'initiative de la CPU (Conférence des présidents d'université) a été adoptée à 37 voix pour, 3 abstentions et un refus de prendre part au vote. Une manière de couper court aux discussions politiques sur le sujet.

La motion rappelle que "le législateur interdit, dans l'enceinte scolaire, le port de tout signe religieux de quelque confession que ce soit ; le principe de neutralité s'impose à l'accueil d'enfants ou d'adolescents. Il ne vise délibérément pas l'université qui, depuis le Moyen Âge, accueille des adultes, universitaires, chercheurs et étudiants ou étudiantes de toutes origines ou opinions philosophiques, religieuses ou politiques."

Pour le Cneser, "la vraie menace est ailleurs. Elle réside dans le risque d'intrusion des religions et d'idéologies diverses dans la science, le contenu des enseignements ou des champs de recherche".


Sylvie Lecherbonnier | Publié le

Vos commentaires (4)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Erwan.

Je suis simple citoyen et viens de lire dans le Monde et l'Etudiant que la motion "Le port du voile n’est pas une menace contre l’institution universitaire" a été votée à 37 voix pour 3 absentions et un refus par les membres du Cneser Le Cneser est le "comité consultatif auprès du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche", excusez du peu ! Tout a été dit sur La République et La Laicité, il est je crois trop tard pour rappeler leurs bienfaits, leurs atouts La Religion doit rester dans la sphère privée, question de bon sens et leçon de l'Histoire de France, une des raisons pour lesquelles a été créé La République Nos ancêtres sont morts pour cela Ce vote du Cneser est terrible et montre le recul de notre seul bien commun La République Grande tristesse

Ripa.

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites." Article 18 de la déclaration universelle des droits de l'Homme

Anne-C.

L'article 18 de la déclaration universelle des droits de l'Homme est clair. La laïcité ne doit pas imposer aux gens de cacher leur croyance religieuse. Il ne faut pas confondre non plus le foulard avec le niqab. Interdire à quelqu'un de porter un foulard c'est une manière de la marginaliser (en l'empêchant du coup d'aller à ses cours, de s'intégrer à la société) et du coup, ce rejet va plutôt créer de l'intégrisme, donc l'effet inverse de ce qu'on voudrait.

YaciM.

"Le voile à l'Université est une hérésie qui va à l'encontre même de ce qu'est la vocation de l'Université et des sciences.le voile créé une distance entre les autres élèves.Il rappelle que vous appartenez d'abord à une communauté religieuse avant d'appartenir à la communauté du savoir. Les universités comme les écoles doivent rester un sanctuaire et aucune dérogation à la neutralité religieuse ne doit être tolérée." Extrait de "Allah est grand, la République aussi" de Lydia Guirous

LauraB.

La seule chose que je peux dire ... Merci, merci beaucoup !!