Newsletter

Le concours Puissance Alpha étend ses voies d’admission

Guillaume Lecompte Boinet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le concours Puissance Alpha étend ses voies d’admission
En 2020, le concours Puissance Alpha offrira plus de 4.500 places toutes filières confondues. // ©  Virginie Bertereau
Le concours d’entrée à 16 écoles d’ingénieurs, qui était jusqu'à présent uniquement postbac, a décidé de lancer trois nouvelles voies d’admission s’adressant aux étudiants en rentrée décalée, aux bac+1 et bac+2 après CPGE. Cette offensive s’inscrit dans une stratégie de croissance entamée en 2017.

Puissance Alpha, un concours d’entrée en écoles d’ingénieurs né il y a deux ans de la fusion entre Puissance 11 et Alpha, était jusqu’à présent dédié uniquement aux candidats postbac. Trois nouvelles voies sont créées avec la possibilité d’effectuer une inscription dans un guichet unique, à un coût équivalent au concours postbac (120 euros pour les bac S et 50 euros pour les autres bac).

Rentrée décalée

La première voie, baptisée concours "rentrée décalée" s’adresse aux bacheliers S, STI2D, STL, et ES option maths. Les élèves peuvent candidater en ligne sur le site de Puissance Alpha de novembre à février, pour viser une rentrée de janvier à mars 2020. Dix écoles d’ingénieurs sont concernées dont l’EBI, 3iL, Efrei Paris ou l’ESEO, avec 267 places.

Lire aussi : Concours : les écoles d'ingénieurs pratiquent-elles une politique malthusienne ?

La deuxième voie, le concours bac+1, est ouvert aux candidats ayant validé une première année en CPGE, BTS, DUT, licence scientifique, école d’ingénieurs, PACES… Les candidatures seront ouvertes de janvier à juin 2020 pour 269 places dans 12 écoles faisant partie de Puissance Alpha.

Viser aussi les bac+2 issus de CPGE

Enfin, la troisième voie, le concours CPGE, intéressera les étudiants en cours de validation d’une deuxième année de classe préparatoire scientifique en filières MP, PC, PSI. L’inscription devra se faire en ligne sur le site de la SCEI (Service de concours écoles d’ingénieurs). En effet, cette nouvelle voie est créée selon les modalités de la banque d’épreuves "CCINP/e3a-Polytech".

Avec ces nouvelles voies d'admission, nous proposons comme pour le postbac une simplification des formalités.
(J-M. Idoux)

Mais chaque école garde la main sur ses barres d’admissibilité, ses oraux et ses niveaux d’admission. Cette nouvelle voie est offerte par 13 écoles appartenant à Puissance Alpha, avec 732 places à partir de décembre prochain et jusqu’à fin janvier 2020. Parmi ces établissements on compte l’Efrei Paris, l’Esiee (Paris et Amiens), l’Esaip, l’Eseo ou les écoles du réseau Isen (Lille, Ouest, Méditerranée).

"Avec ces nouvelles voies d’admission, nous proposons comme pour le postbac une simplification des formalités", explique Jean-Marc Idoux, président de Puissance Alpha et directeur général du groupe Yncrea Hauts-de-France (HEI-ISA-ISEN). C’est en effet dans la droite ligne de la philosophie de Puissance Alpha, qui propose pas moins de 50 programmes sur Parcoursup, les candidats pouvant panacher entre différentes écoles en un seul voeu.

Cap sur la croissance

Par ailleurs, certaines écoles de Puissance Alpha recrutaient déjà après prépas mais en ordre dispersé. "Là elles vont recueillir plus d’attractivité en bénéficiant du guichet unique", souligne Jean-Marc Idoux. Les dirigeants de Puissance Alpha ne cachent en effet pas que l’un de leurs objectifs est d’augmenter à la fois le nombre et la qualité des candidats. En 2020, le concours offrira donc plus de 4.500 places toutes filières confondues, contre un peu moins de 3.000 candidats intégrés en 2019 dans l’une des 16 écoles d’ingénieurs.

Lire aussi : Ecoles d'ingénieurs : le concours Avenir+ vise les admissions parallèles

Puissance Alpha continue donc sur la voie de la croissance à toute vitesse : en 2019, plus de 10.000 candidats ont posté un vœu sur Parcoursup, soit une augmentation de 54% en deux ans. "Le niveau de nos candidats est excellent puisque 74% d’entre eux ont eu une mention au bac contre 61,8% à l’échelon national", se réjouit Astrid Woittelier, déléguée générale du concours.

En 2020, huit nouveaux programmes rejoignent l’offre. Certains existaient mais n’étaient pas sous la bannière Puissance Alpha, d’autres ont été créés par les écoles afin de répondre à une demande toujours plus forte en ingénieurs par les entreprises. La date du concours Puissance Alpha post-bac a été fixée au 25 avril 2020.


Guillaume Lecompte Boinet | Publié le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
MICHEL BERDAH - PROFILS ET COMPETENCES.

Tout à fait pertinent, Frida la blonde. Aux Polytech, tu peux ajouter les INSA, les ENI et les UTx.

Frida la blonde.

Augmenter le nombre de candidats et la qualité du recrutement. Un peu contradictoire. C'est plutôt la chasse à la thune qui préside. Sinon, il y a de très bonnes écoles publiques qui recrutent sur concours Polytech

aryne.

merci pour le partage