Newsletter

Le ministère de l’enseignement supérieur victime d’un canular

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Coup de chaud au ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche. Un faux courrier émanant prétendument de celui-ci, daté du 4 mars 2008, et intitulé « charges d’enseignement et heures complémentaires » a circulé par mail auprès de la communauté universitaire. Il porte la signature usurpée du directeur de l’enseignement supérieur Bernard Saint-Girons. Le ministère, qui affirme n’avoir été averti que vendredi 11 avril 2008, a envoyé, dans un premier temps, un démenti formel sur l’objet de ce courrier qualifié de « faux grossier » aux présidents d’université et recteurs d’académie, signé cette fois de la main de Bernard Saint-Girons. « L’affaire » est montée d’un cran le 15 avril 2008. Le ministère, dans un communiqué, indique avoir saisi le procureur de la République pour usurpation de l’identité du directeur général de l’enseignement supérieur. Valérie Pécresse a aussi demandé à l’IGAENR de mener une enquête administrative sur ce faux et demandé à Bernard Saint-Girons de saisir lui aussi le procureur.


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires