Le PRES Université de Toulouse s'implante en Chine

De notre correspondant à Toulouse, Frédéric Dessort
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le PRES Université de Toulouse a créé une antenne à Chongqing, dans le centre de la Chine. La cérémonie d'ouverture a eu lieu le 27 novembre 2012 à Chongqing. Une démarche qui vise en premier lieu à développer les flux d'étudiants entre la Chine et la ville Rose.

"C'est dans le cadre d'un partenariat scellé avec la Sichuan international studies university (SISU) que nous allons construire notre implantation en Chine, explique Laurent Grosclaude, responsable des relations internationales du PRES Université de Toulouse. Cette politique est soutenue par le président de cette université, Li Keyong, francophile, amateur de Nougaro et détenteur d'un doctorat de l'université de Toulouse 2 ! Concrètement, nous disposons d'un bureau de 50 m2 qui comptera, à court terme, deux permanents."

Universite - Chine - president - Li - Keyong - 2011 - ©F.DessortUn pas de plus donc, pour les universités toulousaines, qui ont déjà établi des liens universitaires avec Chongqing depuis plus de vingt ans, et disposent d'autres partenariats en Chine à TianJin (où Airbus est également implanté).

L'objectif de cette implantation est double : il s'agit d'accroître la visibilité de la marque "Université de Toulouse" sur le territoire chinois, mais aussi de développer les flux d'étudiants entre Toulouse et la Chine, et ce, dans les deux sens.

L'équipe aura notamment pour mission de mieux sélectionner les candidats chinois à un doctorat ou à un master dans la ville rose. La création de formations communes est également en ligne de mire, notamment deux masters, en droit et en ingénierie.


De notre correspondant à Toulouse, Frédéric Dessort | Publié le