Newsletter

Le prof innovant est-il condamné à la solitude ? Le billet de Christine Vaufrey


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Sur son blog, Christine Vaufrey, rédactrice en chef du site Thot cursus, raconte sa dernière expérience d’animation d’un #ClavEd, conversation dédiée à l’éducation, qui se tient chaque mercredi à 18 heures heure de France sur Twitter. Le thème : comment briser l’isolement des enseignants innovants ?

« En une heure (durée d’un #ClavEd), près de 50 participants ont échangé plus de 500 messages à propos de la solitude de l’enseignant innovant, explique la rédactrice en chef de strong>Thot Cursus. Parmi ces participants, on comptait une majorité d’enseignants du secondaire, mais aussi de l’enseignement primaire et de l’enseignement supérieur, et des personnes qui ne sont pas profs, mais travaillent dans le secteur éducatif ou s’y intéressent, tout simplement. Car c’est l’énorme avantage de ces conversations, que d’intégrer les “acteurs éducatifs” dans leur ensemble, pour ne pas céder à l’entre-soi dont nous avons déjà parlé. »

Les facteurs de l’isolement : « le manque de soutien de la hiérarchie a été fréquemment cité, mais aussi le simple fait de ne pas suivre les pratiques dominantes d’enseignement, de ne pas se contenter de situations confortables, voire même d’approuver certaines réformes venues d’en haut quand la majorité les désapprouve ! »

Les stratégies pour le briser : « D’abord et avant tout, la convivialité, le partage de bons moments. Ensuite, se faire connaitre, dans son établissement d’abord en cherchant l’appui de la hiérarchie et en donnant à voir ses pratiques, en participant à des projets collectifs. […]
Faire le premier pas… l’expression est apparue à plusieurs reprises. Celui qui se sent différent a parfois tendance à s’enfermer dans sa différence, et à aller chercher ailleurs (notamment sur le web) une communauté chaleureuse de semblables. Cette passionnante conversation a montré que ce n’était pas une fatalité. »

strong>Lire l'intégralité du billet sur le blog de Christine Vaufrey.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires