Newsletter

Lecteurs d'EducPros, votez pour l'article que vous voulez voir publié

La rédaction d'EducPros
Publié le - Mis à jour le
Envoyer cet article à un ami
Lecteurs d'EducPros, votez pour l'article que vous voulez voir publié
Vous pouvez voter pour le sujet de votre choix jusqu'au 12 février inclus. // ©  @plainpicture
EducPros innove ! Chaque mois, nous vous donnons la parole pour choisir parmi trois sujets celui que vous souhaitez découvrir en priorité sur notre site.

Lecteurs d'EducPros, à vos votes ! Parce que nous souhaitons vous associer aux choix de la rédaction, nous avons décidé d'expérimenter une nouvelle approche éditoriale. L'idée ? Vous soumettre, chaque mois, trois sujets et vous laisser choisir celui qui sera traité en priorité sur notre site.

Nous n'avons rien inventé. Notre expérimentation s'inspire de l'initiative menée depuis deux ans par nos confrères de "Nice-Matin". Nous y voyons deux intérêts : l'occasion pour vous, lecteurs, de nous faire savoir ce que vous voulez lire et pour nous, rédaction, de connaître encore mieux vos attentes.

[A voté !]

Vous aviez jusqu'au 12 février 2018 pour vous prononcer. Trois sujets vous avaient été soumis. Voici les résultats :

– Intelligence artificielle dans l'enseignement supérieur : bulle ou révolution ? (101 votes)
– Accueil des migrants : trois ans après, quelles initiatives dans l'enseignement supérieur ? (31 votes)
– Formation à la pédagogie des enseignants-chercheurs : premiers retours d'expérience (120 votes)


La rédaction d'EducPros | Publié le - Mis à jour le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Guyot.

Une formation à la pédagogie des enseignants-chercheurs mais quelle avancée!!! Et ce n est pas un luxe quand on voit avec quelle légèreté certains viennent en amphi ou salle de TD « assurer » leur enseignement...c est juste scandaleux. Entre celui qui n’a pas préparé son TD qui réfléchit en direct sur le raisonnement à tenir et qui finalement abandonne et lâche les élèves à la moitié du temps aparti « vous verrez la correction sur internet", un autre qui arrive 15 min en retard et finit 15 avant avec une pause de 15 min au milieu !!! (sur 2h de cours ça fait 37% de temps d ‘enseignement en moins...), ou celui qui galope pour présenter son savoir en faisant défiler à toute vitesse des diapos alors que les étudiants ne comprennent rien et finissent par se décourager de prendre des notes. On n’a aucun mérite à vomir son savoir ... tenir compte de son auditoire est bien plus insécurisant pour un enseignant car il oblige à s’adapter à lui, à se remettre en cause d’un cours sur l’autre et de revenir sur ses pratiques, mais être pro c’est bien en cela que ça consiste. La connaissance théorique et pointue ne suffit pas à enseigner, et encore moins à éveiller une passion (ou au moins un intérêt) pour une matière. Un cours structuré, interactif avec l’auditoire, avec des moments de respiration pour les scripteurs (et oui ils prennent des notes nos jeunes!), porté par la passion, ponctué d’humour est certainement plus respectueux et professionnel que les exemples malheureusement cités. J ai été enseignant chercheur 10 ans, puis professeure des écoles. Je sais donc de quoi je parle. Il existe bien sûr des enseignants-chercheurs qui sont de bons communiquants, mais ce n’est malheureusement pas la majorité de la profession, donc une formation pour le devenir est la bienvenue! Bravo et bon vent pour cette initiative universitaire.

Rédaction EducPros.

Bonjour Gut, c'est noté ! Merci pour votre contribution.

Gut.

Un sujet sur l'intelligence collective et les appels à projets serait très intéressant également ! Cordialement