Les e-books bientôt en rayon dans les bibliothèques universitaires ?

FG
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le livre électronique (e-book) reste un rat de bibliothèque encore très discret. Selon le consortium Couperin*, la donne est pourtant en train de changer. Livres Hebdo (18 avril 2008) note que la meilleure qualité de l’encre électronique permet une lecture améliorée proche de celle sur papier. Le marché des « readers » commence par ailleurs à se développer. Au rayon des difficultés non résolues, beaucoup de problèmes techniques demeurent : multiplicité des « formats » et des plates-formes de e-books ainsi que DRM (verrous informatiques censés protéger les contenus).

Les responsables de bibliothèques universitaires ont donc encore du pain sur la planche avant de pouvoir accueillir des e-books dans leurs collections aussi facilement que les livres de Gutenberg. Sans compter que les deux tiers de l’édition numérique reste en anglais et que les versions électroniques des ouvrages sortent toujours beaucoup plus tard que celles sur papier…  

* Association qui négocie pour un ensemble d’établissement d’enseignement supérieur et de recherche des ressources numériques auprès des éditeurs.


FG | Publié le